1 juin 2011

à Chablis : Sébastien CHRISTOPHE : wanted !!

by Patrick Maclart

Ma première rencontre avec Sébastien CHRISTOPHE, jeune vigneron de 35 ans, ne remonte qu’il y a deux ans, aux Grands Jours de Bourgogne. Cette manifestation, durant une semaine, permet de se faire une idée générale des deux derniers millésimes, mais aussi des forces en place.

Alors que je terminais mon tour, ayant dégusté les coups de foudre et coups de gueule (presque) habituels, ce jeune vigneron était là, tranquille, et je me suis dirigé vers lui. Mon instinct, une fois de plus, avait fait son oeuvre. Non seulement j’ai découvert l’un des tous meilleurs jeunes talents du Chablisien, mais aussi un homme droit, net, drôle, volontaire, courageux, et d’une ambition pragmatique. Pas de celle qui comme les échasses vous hausse un homme plus qu’il ne l’élève, mais de celles qui font les bons hommes de la terre.

Son parcours est assez anodin : BTA en viticulture au lycée de Beaune en 1994, mais curieux, il décide de suivre des études de commerce, spécialement dans le domaine du vin. Mais décidément, l’appel de la terre, comme celui de la mer chez les marins, est décidément trop fort, et il préfère revenir à la vigne familiale, avec comme ambition le développement des surfaces. Il plantera de la vigne, car la propriété est naissante, et qui bien sûr mettra quelques années pour s’épanouir.

Sébastien CHRISTOPHE est aujourd’hui à la tête de 12 hectares de vignes, dont 8 sont aujourd’hui en culture. Les autres sont des vignes nouvellement plantées et dont la qualité des raisins ne satisfait pas notre homme exigeant. Il vend donc ces raisins là au négoce. Aujourd’hui, le domaine produit environ 26.000 bouteilles, et d’ici quelques temps dépassera les 35.000  bouteilles, dès que les vignes auront la maturité suffisante pour la « qualité Christophe ».

A la vigne, Sébastien fait partie de ce groupe de vignerons chablisiens revenus au travail du sol. Griffages réguliers, labours... Encore un peu de désherbants, mais connaissant le Seb, il devrait le proscrire très rapidement. Pour le chai, vendanges (encore) mécaniques, pressurages pneumatiques dernier cri, débourbages, élevages en cuves inox, mais un peu de fûts pour les crus, mais sans assommer la typicité des sols kimméridgiens.

les vins sont vifs, tranchants, complets, et pas écrasés par le bois. Le terroir est ainsi préservé.

Le résultat ? Des vins nets, profonds, tranchants, où chaque jus est le reflet exact de son terroir, où il y a un vrais sens d’une gamme de vins, car chacun a sa personnalité, son identité. La dégustation prend donc un vrai sens chez ce vigneron.

Je vous invite à le découvrir rapidement, ses prix sont encore raisonnables et ses vins de haute facture. Votre mission ? Le trouver ! En effet, la cave de Sébastien est en dehors des sentiers battus et il n’y a même pas un panneau pour signaler son domaine… Et en plus, il faudra impérativement prendre rendez-vous car, si le marin à terre aime à mettre le nez au vent marin, Sébastien ne peut s’empêcher une fois en bas du tracteur-enjambeur d’humer sa terre et sa vigne… Ici donc, ce n’est pas l’homme qui prend la terre, c’est la terre qui prend l’homme.

domaine CHRISTOPHE
Sébastien CHRISTOPHE

2  Ferme des Carrières – Fyé
F-89800  CHABLIS

tél. 00 33 (0)3 86 55 23 10
mail : domaine.christophe@wanadoo.fr

DEGUSTATION

Elle a eu lieu in situ, mais aussi à l’extérieur, dont récemment à Deurne, en Belgique. Découvrir les vins dans un contexte de repas était étonnant, et rend les choses encore plus compréhensibles.

ce qui est chouette, dans une dégustation chablisienne, c’est d’avoir vraiment l’impression qu’un vin après l’autre, il y a une vraie différence. C’est ici le cas. Chapeau.

Petit Chablis 2010
nez fermé, mais typicité chablisienne respectée; le vin n’est en bouteilles que depuis 10 jours. Parfum zesté, le reste est retenu. Bouche tendue, minérale; la bouche est acérée, tendue, sur des arômes réservés, aujourd’hui sur du zeste de citron, de la minéralité, le chardonnay et un côté « buisson ». Jolie longueur tendue. Ensemble très prometteur.

Palissage parfait, sol travaillé… Les raisins ne peuvent qu’être sains, et le travail en cuverie aisé… Bravo.

Chablis village 2009
Nez un peu fermé, mais très prometteur : floral, jus de citron, un peu retenu. Bouche minérale, tendue, fraîche, végétal frais (tilleul, ortie). Fin de bouche présente, ample, longue. Incroyable pour un vin de cette catégorie.

Chablis « vieilles vignes » 2009
nez intense de fruit jaune, craie mouillée, notes empyreumatiques. Bouche intense, vibrante, tendue et gaînée d’un beau fruit, notes pierreuses. Très long, rétro sur un fruit propre et net et un côté caillou. superbe !

Chablis « vieilles vignes » 2008
Nez intense, minéral et citron, agrumes mûrs. Attaque tranquille, mais développe sur une chair tendue, et un fruité « fraise acidulée », mâtinée de zeste et de noisette. Finale tendue, fraîche et concentrée.

Minéral, concentré, long, profond, riche… Que de qualités ! Cette bouteille est l’une des toutes meilleures bues dans le millésime 2008, sans discussion possible.

Chablis 1er cru « Fourchaume » 2009
joli nez complexe de poire juteuse, aubépine, minéral. Impression mûre, sans excès. Bouche complète, tendue, à l’attaque tonique, un côté tellurique et minéral, aux arômes un peu réservés. Vin long, avec du caractère en finale.

Chablis 1er cru « Fourchaume » 2008
notes citronnées, noisette, bel équilibre entre rondeur et ce côté « agrumes ». Bouche fine, bousculée à ce jour; le vin paraît trop fluide. Mais ce même vin dégusté il y a quelques semaines présentait un tout autre profil. Je suis donc tranquille pour lui.

Chablis 1er cru « Montée de Tonnerre » 2009
nez sur la pomme, notes minérales, charmeur malgré une force certaine, une fine virilité en quelque sorte. Très beau. Bouche tendue, minérale, parfumée, mais avec aujourd’hui une définition retenue alors que l’intensité est bien présente. Long, vibrant, j’achète.

Minéral, excellente balance entre puissance et finesse, origine précise, une bouteille de référence. Tout amateur au nez creux l’aura dans sa cave.

Chablis 1er cru «Montée de Tonnerre » 2008
Nez fin, délicat, mais profond : caillou blanc, minéral, poire, végétal. Bouche tendue, fine, nerveuse, un peu bousculée à ce stade, jus de citron, caillou blanc. Finale incommensurable.

6 Responses to “à Chablis : Sébastien CHRISTOPHE : wanted !!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*