23 janvier 2012

à Chablis, le 26ème concours des vins : tout, tout, tout, vous saurez tout !

by Patrick Maclart

Le syndicat de Chablis s’est réuni pour la 26ème fois, ce samedi 21 janvier, afin de procéder à leur fameux concours. 26 éditions, c’est déjà beau gage de maturité et, il faut le dire, ce concours est non seulement bien organisé, mais il permet de voir tout le chemin accompli par les Chablisiens.

Comme à son habitude, c’est à l’Abbaye du Petit Pontigny, siège du BIVB local, qu’auront lieu les joutes dégustatoires…

l’abbaye du Petit Pontigny date du XVIIème siècle, et a été reconstruite sur les ruines de l’ancienne qui date du XIIème. Un bâtiment bien adapté à l’organisation de manifestations professionnelles, ou autres…

Il y a une bonne quinzaine d’années, Chablis élaborait très souvent des vins uniformes, tristes, gris… Si bien qu’une dégustation de Chablis s’apparentait à une folle nuit accompagnée… d’une femme frigide.

Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Le premier facteur a été l’arrivée d’une génération de jeunes loups, ambitieux, conscients du caractère unique de leurs terroirs. Cette même génération a été lucide. Le terroir est le support d’un grand vin, son expression directe, son fils naturel. Les sols vont donc être travaillés à nouveau, les palissages revus, les produits pénétrants de moins en moins utilisés.

Même si en effet on n’est pas encore arrivés à l’ultime, l’évolution est souvent préférable à la révolution. Chablis va encore grandir, des décisions seront prises encore et encore pour amener cette belle fille printanière à s’entourer de fruits et de fleurs blanches qui ornent déjà son bouquet.

L’invitée de cette année, la marraine de l’édition 2012 était elle aussi printanière : Ophélie NEIMAN, alias Miss Glouglou, chroniqueuse et journaliste web. Ayant pris son rôle très au sérieux, elle s’est appliquée comme une grande. BWB étant très « pointu » sur la majesté de la dégustation, mon oeil inquisiteur confirme : son application en dégustation n’est plus à prouver. C’est qu’en plus elle a défendu ses vins bec et ongles !

En Bourgogne, rien ne peut vraiment se conclure sans un repas convenablement arrosé. C’est donc dans le cellier de l’abbaye du petit Pontigny, là où tout avait commencé en ce beau samedi que tout se conclut, avec la proclamation des résultats par la marraine et bans bourguignons à la volée ! Le palmarès  est disponible juste ci-dessous.

Ophélie NEIMAN annonçant les lauréats des médailles, avec des applaudissements nourris ou pauvres… Selon les sympathies.

A l’année prochaine mes amis Chablisiens, et en attendant, continuez à faire bon. POUR VOIR LA VIDEO REALISEE avec Jean-Pierre GROSSOT, vigneron à Chablis et responsable du concours, et la marraine Ophélie NEIMAN, cliquez ci-dessous.

Avant de passer au palmarès, quelques mots sur la dégustation. J’étais dans un jury de Chablis 2010 qui s’est avéré difficile à la dégustation. Non pas que les vins soient mauvais, loin de là, mais parce que ce millésime est très homogène, avec des qualités serrées d’un domaine à l’autre. Mes notes se sont situées de 12 (pour un seul vin) à 16. 4 points seulement d’écart, c’est plutôt rare. Je me suis ensuite retrouvé dans le super-jury des 1er crus Rive Droite 2010, où le résultat fut fort bataillé, excepté pour les médailles d’or où il y eut consensus général.

26ème CONCOURS DES VINS DE CHABLIS
SAMEDI 21 JANVIER 2012

Petit Chablis 2010

Médaille d’Or

 – Domaine Yvon Vocoret, Maligny

Médaille d’Argent

– Domaine de Pisse Loup, Beines
– Domaine Roland Laventureux, Lignorelles
– Isabelle et Denis Pommier, Poinchy

Médaille de Bronze

– Domaine Chevallier, Montallery

Chablis 2010

Médaille d’Or

– Domaine Servin, Chablis
– Domaine William Fèvre, Chablis

Médaille d’Argent

– GAEC De Oliviera-Lecestre, Fontenay-prèsChablis
– Maison Lupé Cholet, Beaune

Médaille de Bronze

– Domaine Vincent Dampt, Milly

Chablis 1er Cru 2010 Rive Droite

Médaille d’Or

– Damien & Romain Bouchard, Montée de Tonnerre, Chablis
– Domaine Jean Paul & Benoît Droin, Mont de Milieu, Chablis
– Domaine de la Meulière, Vaucoupin, Fleys

Médaille d’Argent

– Domaine Christophe et fils, Fourchaume, Fyé

Médaille de Bronze

– Lamblin et fils, Mont de Milieu, Maligny
– Samuel Billaud, Mont de Milieu, La Chapelle

Chablis 1er Cru 2010 Rive Gauche

Médaille d’Or

– Domaine Pinson Frères, Montmain, Chablis

Médaille d’Argent

– Domaine Servin, Vaillons, Chablis

Médaille de Bronze

– Domaine Pinson Frères, Vaugiraut, Chablis
– Damien & Romain Bouchard, Vaillons, Chablis

Chablis Grand Cru 2009

Médaille d’Or

– La Chablisienne, Les Preuses, Chablis
– Domaine Drouhin-Vaudon, Les Clos, Beaune

Médaille d’Argent

– Domaine Bernard Defaix, Vaudésir, Milly
– Domaine Vocoret et fils, Blanchot, Chablis

Médaille de Bronze

– Domaine Servin, Les Preuses, Chablis
– Domaine William Fèvre, Valmur, Chablis

8 Responses to “à Chablis, le 26ème concours des vins : tout, tout, tout, vous saurez tout !”

  • dupin

    Est-il possible de connaître les vins nominés ?

    • Bonjour,

      J’eûs aimé que vous signiez votre mail, car ce pseudo ne m’indique rien quant à votre titre ou localisation.

      Si vous savez qu’il y a des vins nominés, c’est que « vous êtes de la partie »… D’où le plaisir d’avoir une signature à votre post.
      La liste étant très longue et ayant rendu la lecture du compte-rendu fastidieuse, j’ai préféré supprimer les vins nominés. Même si pour certains on a dû se trouver à quelques millimètres de la médaille…

      C’est donc par souci de clarté et de facilité de lecture que j’ai préféré ne pas l’afficher. Je pense toutefois que cette info doit être visible sur le site du BIVB de Chablis.

      Merci de votre lecture, gourmandes salutations.
      Patrick MACLART.

  • Fais attention Miss Glou Glou ! Quand Patrick se frotte les mains ainsi…moi je dis « fais attention » ! ,-)
    Je dis ça, je dis rien, hein…;-)

    • Cher Emmanuel,

      Je pense que Miss Glouglou a senti la grande… élégance de mes propos et de mes gestes. Quant au frottement de mes mains, il ne s’agit que de la manifestation de ma verve toujours prompte à agir… 😉

      Porte-toi bien l’ami, à bientôt.

      Pat.

  • dupin

    Bonsoir.

    Excusez moi, je n’avais pas fini mon mail hier soir, et je ne pensais pas que celui-ci serait publié (problème d’informatique…ou d’informaticien, je suis plus habitué à manipuler le sécateur que la souris! )

    En effet je suis de la partie, car je suis viticulteur dans le grand Auxerrois, avec quelques treilles de vignes dans le chablisien (à 4km de notre commune).

    Nous avons participé au concours en présentant une cuvée de Chablis et appris ce matin par le BIVB, figurer dans la liste des vins nominés.

    Je suis content d’avoir découvert votre blog hier soir et pense devenir un fidèle lecteur !

    Bonne soirée, à bientôt.

    • Bonjour l’ami,

      Encore une fois je n’ai pas votre nom, je ne vais donc pas pouvoir découvrir votre production !

      Pour le reste, merci de vos encouragements et de votre future fidélité au blog. En effet, c’est juste pour un souci de lecture que j’ai supprimé les vins nominés. Rédiger un article de plus de mille caractères rend la lecture fastidieuse. Tout ce qu’on peut espérer pour toi c’est que l’année prochaine tu nous décroches une médaille !

      Pour le reste, tu ne maîtrises peut-être pas la souris, mais bien l’orthographe. C’est un des rares posts écrits sans faute, et comme quoi on peut être vigneron, instruit, poli, car je suis aussi sensible à la formule de politesse.

      Gourmandes salutations, au plaisir de nous rencontrer.
      Patrick MACLART.

  • dupin

    Votre commentaire est en attente de modération.
    Ami du soir bonsoir…
    Avez-vous bien reçu mon message privé d’hier soir ?
    L’expert de la souris a un doute !
    Gourmandes salutations comme vous le dites si bien !

    • Cher ami,

      J’avais bien reçu votre message, mais en déplacement professionnel. Si je pouvais vivre de mon blog et ne faire que ça, je serai le plus heureux au monde ! Mais hélas non. Le blog est totalement bénévole, et tous les frais engagés (achat de matériel, carburant, péage, hôtel, gîtes, etc…) sont à ma charge.

      Mais quand on aime, on ne compte pas, dit-on. Donc, parfois, il me faut aller travailler pour gagner ma croûte. Et là, c’était le cas. Bien compris que vous soyez producteur, et apparemment de qualité car tu étais déjà lauréat l’année passée au concours des vins de L’Auxerrois.

      Ce sera avec plaisir qu’on se rencontrera dès mon prochain passage en Auxerrois; ce sera au plus tard cet été.

      Je persiste : gourmandes salutations !
      Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*