28 novembre 2012

sur l’île d’Oléron, Pascal FAVRE du domaine FAVRE : étape par étape

by Patrick Maclart

Pascal FAVRE, 42 ans, dirige un beau domaine d’une quarantaine d’hectares sur l’île d’Oléron, en Charente-Maritime. Il a repris le domaine de son père qui est désormais à la retraite, bien qu’il donne toujours un coup de main par-ci par-là. Ca n’a pas été simple, car le père de Pascal vivait son domaine et était toujours été soucieux de la qualité, mais il a eu l’honnêteté et l’intelligence de laisser faire sa progéniture.

Son naturel gentil transperce sa personnalité… Sa conversion en bio s’est faite en pensant principalement à son personnel, aux autres. Pascal et sa famille se mettront en quatre pour vous assurer un bon accueil au domaine, avec des produits plus qu’étonnants quant à leur rapport qualité-prix-plaisir.

« Mon arrière-grand-père était déjà vigneron, et il était aussi coiffeur, jardinier-paysagiste ! A l’époque, on ne vivait pas exclusivement de la vigne, et il fallait être multifonction quand on habitait une île. » me dit Pascal avec un bon sourire, car ce type a l’accueil ancré au coeur. Bien que doté d’une maîtrise en finance, rien ne le destinait à la vigne; « Je n’ai jamais écarté la possibilité d’être vigneron, de reprendre le domaine familial, car il y avait l’attachement au patrimoine. Je n’ai aucun regret, même si au début ce fut très difficile » se rappelle Pascal.

Le domaine actuel s’étend sur 36 hectares, et 5 supplémentaires en fermage. En conversion bio depuis janvier 2010, bien qu’en lutte raisonnée depuis près de 20 ans (le père avait déjà commencé), ce changement est le fruit d’une longue réflexion. « Le climat, la nature, ça m’interpelle. Je suis de plus en plus touché par l’avenir, surtout celui de mon personnel. Je ne pourrai pas supporter qu’ils leur arrive quelque chose. Le bio comme accélérateur de vente, je m’en fiche. Je vivais très bien sans ça. C’est un vrai choix de vie, et j’y pensais surtout quand je chargeais les pulvérisateurs ». Ce discours est d’une sincérité touchante. Le travail à la vigne suit donc le cahier des charges de la culture biologique.

Pascal est désormais en conversion bio, bien qu’il n’utilisait quasiment plus de produits nocifs tels les herbicides. Pour preuve, dans cette vigne de merlots, l’herbe semble bien portante…

Un quart du volume de production est élaboré en vins de pays (et bien faits !), le reste en Cognac et pineau des Charentes. Pour 3 à 4 € la bouteille, les clients au caveau sortent toujours satisfaits de leurs achats, et reviennent; 85 % des volumes de vente ont lieu au domaine. Il est vrai que la qualité des vins m’a aussi surpris, alors que je venais surtout pour la réputation des pineaux.

Et l’avenir dans tout ça ? « la biodynamie m’intéresse, je vais par ailleurs entamer une formation pour comprendre. J’étais très bien assis en raisonné, je serai très bien assis en bio, et je m’intéresserai à chaque chose en son temps. » me dit Pascal avec raison et pragmatisme. C’est un domaine qui avance étape par étape, qui prend le temps d’écouter, de sentir… L’instinct des hommes des îles n’est pas si coupé de la terre que ça…

domaine FAVRE & fils
Pascal FAVRE

lieu-dit « la Fromagerie »
F-17130  SAINT-PIERRE D’OLERON

tél. +33 (0)5 46 47 05 43

DEGUSTATION

Elle a eu lieu « in situ ». Merci Pascal du temps consacré, au bon moment de vie partagé, à un jet de pierre de l’océan. Pour voir la vidéo réalisée avec Pascal, CLIQUEZ ICI.

une gamme sympathique, d’un rapport qualité-prix-plaisir imbattable ! la cuvée « Péchapié » sera le camarade parfait des tablées d’huîtres et autres coquillages qu’on trouvera chez les bons producteurs de l’île.

vin de Pays « Péchapié » NM – 2.80 €
assemblage de sauvignon blanc et colombard. Elevage de 6 mois en cuve, malos bloquées. Très belle bouche ronde, on retrouve bien les 2 cépages avec le côté « pêche jaune mûre » du colombard et le buis du sauvignon. Belle présence, et une longueur certaine. Joli rétro fruitée, étonnante découverte.

vin de Pays « Grain Marin » NM – 4.50 €
100 % sauvignon, élevage sur fûts neufs de 400 litres. Nez marqué par l’élevage, vanille; le variétal est en arrière du nez. Acidité marquée à l’attaque de bouche, le vin développe sur une expression linéraire marquée par un boisé bien présent. Je trouve le vin bien plus intéressant en finale, avec un côté « pain grillé » des plus intéressants.

vin de Pays « Vignots des Pertuis » rosé NM – 2.90 €
merlot 75 %, cabernet franc 25 %, une grosse partie en saignée, mais aussi du pressurage, surtout dans les cabernets. Très beau nez de fraises, groseille. Simple mais très beau. Pour le prix, on a un rosé de compète ! Bouche fraîche, tendue, charnue aussi, sur le fruit rouge, un côté arbouse apporté par le cabernet franc. Finale ronde, fruitée et propre.

pineau des Charentes blanc « l’Insulaire » – 7.40 €
eau-de-vie de Cognac et d’ugni blanc, et moût de sémillon, montils, ugni blanc de très vieilles vignes, de colombard et quelques merlots. Nez de miel et de poire, pointe de cire, net, propre; bel équilibre entre fruit et rancio. Jolie bouche fraîche, tendue en milieu, ce qui apporte fraîcheur et droiture. Bonne longueur avec un joli moelleux en finale.

La gamme des pineaux des Charentes, en conversion bio, représente une bonne affaire car ils ne sont pas chers. De surcroît, ils sont bien balancés entre fruit et rancio. Ce qui pour un palais non-averti rend ce vin de liqueur accessible.

pineau des Charentes rosé « l’Insulaire » – 7.40 €
eau-de vie d’ugni blanc et moût de merlot à 85 %, le solde en cabernet franc. Nez de griotte à l’eau-de-vie, quetsche, petite pointe de café. Très belle bouche fruitée, prune rouge, chair de cerise, guignolet, presque un côté noyau. Rond et plein en bouche, finale fruitée et nette. Ici encore, l’équilibre et l’harmonie sont les piliers.

pineau des Charentes blanc « Réserve Oubliée » – 11.20 €
nez marqué par le miel, plus floral, complexe. Bouche très fine, subtile, rancio marqué sans excès, mais plus présent en finale (côté noix-noisette). La complexité et l’harmonie sont encore ici les maîtres-mot. Très long, persistant, une douceur de grands moments.

Facebook Comments

Default Comments (18)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.