8 juillet 2011

en Loire, à Saint-Pourçain : le domaine NEBOUT : les braves.

by Patrick Maclart

Saint-Pourçain est un vignoble dont on parle peu. Et pourtant, on peut y trouver de bien jolies petites perles qui viendront mettre un sourire sur nos petits plats entre copains, ou apporter ça et là un rayon de soleil ou un arc-en-ciel aux repas, printaniers ou estivaux.

Et c’est dans cette appellation que Julien et Armelle représentent la cinquième génération du domaine NEBOUT. Au coeur du Bourbonnais, ils exploitent ensemble près de 48 hectares de vignes réparties sur plusieurs communes de l’appellation. Julien a une expérience aussi riche que large, car il a traîné ses guêtres autant à Sancerre qu’en Champagne, en trottant même jusqu’en Nouvelle-Zélande.

Armelle et Julien NEBOUT, cinquième génération présente au domaine, relève assurée.

Le domaine fait la différence avec ses confrères car le travail dans la vigne, certes très mécanisé, est travaillé de manière raisonnée, avec des parcelles enherbées. «On essaie le bio sur 1 ou 2 hectares, c’est très bien. Un jour ou l’autre, on devra y venir. Pour l’instant, on travaille le sol et on supprime les désherbants. Il faut aussi penser à l’impact financier», déclare Julien. Le sol est tantôt argilo-calcaire, sableux ou granitique. On adaptera le cépage et la culture en fonction.

Au chai, rien de particulier. Le vin est passé soit en cuves thermorégulées, soit en fûts pour les vinifications plus traditionnelles. La production annuelle est de 200.000 bouteilles environ, dont des marchés à l’export : USA, Belgique, Grande-Bretagne entre autres.

Les prix sont très doux, ce qui permet de se faire bien plaisir avec des vins qui nous changent de l’ordinaire. Le tressallier par exemple, est un cépage qui n’existe à qu’à Saint-Pourçain. Bien que l’appellation soit tricolore, ce sont surtout les blancs qui soient intéressants.

Lors de vos transhumances estivales, pensez à vous y arrêter, ou alors dans la quête d’un séjour de très grand calme. Pour ceux qui culpabilisent, il existe dans la région quelques sources thermales, mais je n’ai guère plus d’infos à vous donner; je suis aquaphobe.

Domaine NEBOUT
Armelle & Julien NEBOUT

route de Montluçon
F-03500 SAINT-POURCAIN-SUR-SIOULE

tél. +33 (0)6 18 65 44 99
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu tant in situ, que chez moi, qu’au salon des Vins de Loire à Angers. Merci Julien pour ta disponibilité et pour le bon moment passé ensemble.

Saint-Pourçain blanc «tradition» 2009 – 4.50 €
Constitué de 75 % de chardonnay et 25 % de tressallier. Mis en bouteille au mois de mars. Nez amusant de pomme verte granny, notes végétales, petites notes évoquant le buis en fond de nez. Impression de friandises. Bouche tendue, qui terroite, avec de jolies saveurs de pomme mûre. Belle finale.

Saint-Pourçain blanc « le Tressallier des Gravières « 2008 – 5.50 €
100 % tressallier dont 12 % élevé sur fûts. Très intéressant, ananas au sirop, pomme verte, complexe. Bouche tendue, sur des arômes un peu moins marqués qu’au nez. Jolie finale, sur une belle acidité qui ne mord pas.

Voilà un vin qui égaye nos papilles lors de repas printaniers entre amis, et de quoi surprendre plus d’un.

Saint-Pourçain blanc «Insolite» 2008 – 6.50 €
80 % chardonnay et 20 % de tressallier élevés totalement sur fûts de 2 à 3 vins. Bousculé au nez, la bouche doit se centrer. Les millésimes antérieurs que j’ai dégustés présentaient un haut niveau de qualité, avec un ensemble bluffant, évoquant quelques productions bourguignonnes de la côte chalonnaise par exemple.

Saint-Pourçain rouge «la Malgarnie» 2007 – 5.20 €
«Malgarnie» est le nom du climat qui se situe dans le village de Louchy. Constitué de 50 % de gamay en cuve et 50 % de pinot, le nez est axé sur le kirsch, petite réduction, parfums de petites cerises sauvages. La bouche est sympa, gouleyante, légère. La longueur est moyenne.

4 Responses to “en Loire, à Saint-Pourçain : le domaine NEBOUT : les braves.”

  • trouvés sur internet, ceci est un message de confirmation de contact, bon millésime et au plaisir de vous recevoir au nom des « Compagnons d’Hynao », groupe épicurien organisateur, voir sur: http://www.hynao.fr, JM R.

    • Bonjour Jean-Michel,

      Merci de ce message, j’avoue ne pas très bien en comprendre le sens. Est-il destiné au domaine NEBOUT, à moi ? Qui est invité ?
      Merci d’être plus précis, surtout que le lien en question est rompu.

      Bien à toi.
      Patrick.

  • beaulavon gerard evelyne

    bonjour la compagnie NEBOUT merci pour le téléphone je l’ai reçu le mardi en espérant que vous avez retrouvé les pieds au sec!!!!!!!!!!! EVELYNE vous a concocté un menu sur un dvd en espérant que vous l’avez reçu bonjour a tous GERARD

    • Salut Gérard,

      Je découvre avec surprise ce message privé que tu passes à la famille NEBOUT. Super, mais je ne sais pas s’ils l’ont reçu. En effet, tu n’es pas sur leur site, mais sur un blog ayant fait un article les concernant.

      Cela dit, heureux que tu aies fait connaissance de mon blog, et que tu auras envie de découvrir bien d’autres vignerons !
      Bonnes et belles dégustations, elle est pas belle la vie ?

      Amitiés. Patrick MACLART.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*