13 mai 2014

Bourgogne Wineblog déguste les vins de l’état de New York !!

by Patrick Maclart

Lors du dernier salon MEGAVINO à Bruxelles, il m’a été donné la possibilité très rare de déguster et apprécier la production de l’état de New York. Cet état où l’on trouve la ville emblématique des Etats-Unis est, on l’ignore souvent, grand comme deux tiers de la France. Fortement influencé par l’océan, son climat frais en fait un endroit intéressant pour la culture de la vigne.

portrait article

L’ETAT DE NEW YORK EN QUELQUES MOTS

Il y a environ 400 ans, les premiers colons, essentiellement des Hollandais, découvrirent cet endroit boisé et jalonné de collines (qui au départ s’appelait Nouvelle-Amsterdam) et virent que la vigne poussait naturellement. Ils en plantèrent et commencèrent à élaborer le vin. Il y a presque 200 ans, la première « winery » s’installe dans l’état, et d’autres suivront plus à l’ouest, là où on retrouve les collines et les Finger Lakes, dont je vous parlerai ci-après. Le développement est considérable, après la prohibition, la seconde guerre mondiale, l’état comptait 19 wineries il y a 35 ans. Elles sont désormais 335.

ce sont souvent les régions d'Erie Lake et Finger Lakes qui sont citées comme les meilleures de l'état. Sans nul doute l'effet "baromètre" de ces étendues d'eau profondes y est pour quelque chose.

ce sont souvent les régions d’Erie Lake et Finger Lakes qui sont citées comme les meilleures de l’état. Sans nul doute l’effet « baromètre » de ces étendues d’eau profondes y est pour quelque chose.

L’état de New York dispose de plusieurs endroits où la vigne est cultivée. Il va de soi que la Fith Avenue ou Brooklyn ne sont pas plantés de vignes. Toutefois, au nord et à l’est de Big Apple, 2 des 4 régions reconnues par le FTTB (Federal Tax and Trade Bureau) s’y retrouvent, telles Hudson River Region ou Long Island Region. Mais les deux régions plus à l’ouest sont bien plus intéressantes pour la culture de la vigne, Lake Erie Region avec la présence du lac Erie qui joue son rôle de baromètre naturel, mais surtout Finger Lakes Region, nom donné à ces lacs tout en longueur pouvant faire penser à des doigts, et dont les collines environnantes sont constituées d’ardoise. Ce type de sol convient parfaitement à la culture du riesling, cépage convaincant dans l’état de New York. Ces deux dernières régions sont reconnues comme AVA (Autorized Viticultural Area), un peu comme une AOC en France.

drapeau de l'état

En sus du riesling, le cépage le plus convaincant de la production, des cépages de type « frais » sont plantés : pinot noir, blaufränkisch, cabernet franc, et aussi du cabernet franc. On va trouver aussi une myriade de cépages hybrides aux noms folkloriques : traminette, catawba, concord, Maréchal Foch (c’est vrai !), cayuga, chancellor, vignoles, etc… Ce sont des vins étonnants, inclassables, et dont quelques-uns ont été dégustés et repris ci-dessous.

MON RESSENTI

Sans nul doute le riesling est le grand gagnant de cette dégustation. Des vins vraiment étonnants, dont certains de tout haut vol, faisant plus penser à la production allemande (qui doit être l’archétype gustatif des vignerons de cet état) qu’à celle d’Alsace. Les pinots noirs ne sont pas trop mal non plus, même si on est loin de l’excellence bourguignonne. Les cabernets francs sont travaillés avec grande intelligence, sans trop de bois, voire pas du tout. Les vins de cépage hybride méritent la dégustation, mais il faut alors mettre toute académie de côté. On est sur des vins sans comparaison possible.

Ces vins peuvent représenter des amusants camarades de table ou de tablée, des sacrés pièges de dégustation sans pour autant tomber dans la caricature ou au contraire la saveur abjecte. On est dans le bon et l’amusant.

DEGUSTATION

Elle a eu lieu au stand des vins de l’état de New York lors du salon Mégavino à Bruxelles. Je tiens à remercier chaleureusement Susan SPENCE, vice-présidente de la fondation des vins de New York, qui a mis son enthousiasme, son sourire et son personnel à ma disposition. Thank’s Susan,  j’espère qu’on se reverra bientôt. Les conditions de dégustation étaient excellentes.

on avait mis les petits plats dans les grands, voilà qui donne une jolie dégustation et qui permet de comprendre une région peu connue.

on avait mis les petits plats dans les grands, voilà qui donne une jolie dégustation et qui permet de comprendre une région peu connue.

ANTHONY ROAD WINE COMPANY

situé sur la façade ouest du beau lac Seneca, cette winery n’utilise que des raisins produits par ses propres vignobles. Une palette complète de vins secs jusqu’aux doux de dessert.

chardonnay 2012
nez de pomme verte, très net, simple mais bien. L’attaque en bouche est curieusement réglissée, ça évolue sur le fruit vert et toujours ces notes curieuses mais agréables de réglisse.  Finale dans les clous.

semi dry riesling 2012
nez minéral, austère, pointe végétale, mais c’est beau. La bouche est variétale, pétrolée, citron confit, c’est vineux et long. Belle bouteille.

pinot gris 2012
très beau nez de coing frais, épices, fraîcheur végétale. La bouche est bien faite, du caractère, sans puissance excessive. La finale est intense, malgré un tout petit creux, mais rien de grave.

« Devonian » NM
vin blanc élaboré avec 73 % de cayuga (hybride) et 27 % de gewurz. Nez curieux, médicamenteux. La bouche est plus intéressante, mais ce côté caricatural de muscat ne me plait pas. Finale dans les clous.

« Tony’s Red » 2011
vin de table élaboré avec 55 % de rougeon (cépage de croisement) et 45 % de cabernet franc. Nez amusant de poivron, arbouse. La bouche est toujours amusante, arbouse, fraise, avec une impression de sucre résiduel. Longueur convenable pour un vin de table.

Vignoles 2012
hybride qui selon mes informations serait issu en partie de pinot noir, et qui donne couramment des vins effervescents ou de dessert, c’est ici le cas du second. Nez étonnant, cassis, miel, citron confit. La bouche est bien faite, bien équilibrée avec de beaux amers pour relever le vin. Bonne finale séduisante.

un vin frais et bien fait, et issu d'un cépage hybride s'il vous plait !

un vin frais et bien fait, et issu d’un cépage hybride s’il vous plait !

BROTHERHOOD AMERICA’S OLDEST WINERY

à 60 minutes à peine du métro de New York sur la bucolique baie de Hudson, cette winery non seulement produit du vin, mais en importe aussi, a une activité de conseil en packaging auprès de ses confrères, mais organise dans ses installations mariages et autres évènements.

riesling 2012
nez réservé, certaine profondeur, sur le variétal. La bouche est tendue, vineuse, mais assez monolithique dans son expression. La finale semble promettre une bonne tenue dans le temps, avec une acidité tranchante.

pinot noir 2012
couleur claire. Nez végétal, fumé, évoquant un peu le feu de camp en forêt, pointe d’herbes apothicaires. L’attaque est très pinot noir, mais ça tombe vite; l’ensemble devient alors diffus pour remonter en finale sur des notes beurrées, mais c’est pour moi insuffisant.

cabernet sauvignon 2011
nez frais, fruits rouges, c’est assez simple mais bon ensemble. La bouche est bien faite, jolies notes végétales. Finit sur un côté crémeux typique. Long.

DR KONSTANTIN FRANK

située sur la route des vins de Keuka dans les Finger Lakes, c’est la winery qui a obtenu le plus de récompenses depuis 1962. Elle a participé à la « vinifera revolution », soit la replantation des vignes vinifera à la place des hybrides. Un domaine de qualité.

dry riesling 2012
nez délicat, élégant, floral, pointe minérale, bel expression olfactive. La bouche est bien faite, au léger perlant, minéral présent, finit bien.

oui, il est possible d'avoir un joli riesling bien minéral, grâce au terroir d'ardoises qu'on trouve sur les collines de cette région. Et c'est beau.

oui, il est possible d’avoir un joli riesling bien minéral, grâce au terroir d’ardoises qu’on trouve sur les collines de cette région. Et c’est beau.

rkatsiteli blanc 2012
ce n’est pas un nom de cuvée mais un cépage originaire de Géorgie (Europe). Nez curieux, granny smith, fraîcheur, floral, bien que le premier nez ait eu des relents scatologiques (réduction ?). La bouche donne une expression totalement différente, des amers bien présents qui évoquent la reinette. Finale convenable.

gewurztraminer 2012
nez propre, net, précis, élégant et discret. La bouche doit trouver son style, ça manque de centre et de cohésion, mais la finale rattrape tout, tonique et sapide. A revoir, je pense que le vin n’était pas sous son meilleur jour.

FOX RUN VINEYARDS

il y a un siècle, Fox Run était une ferme laitière. On y travaille encore artisanalement aujourd’hui. Une bonne maitrise des rieslings qui a permis d’avoir une médaille d’or au Concours Mondial des rieslings à Strasbourg, pas mal non ?

dry riesling 2012
très beau nez expressif, variétal, joli olfactif. La bouche est pleine, bonnes richesse et minéralité, du caractère malgré une expression qui se retient (mais qui va s’ouvrir). Très bon, j’aime.

« Artic Fox » NM
nez discret, indéfinissable, pointe de fruits jaunes. La bouche est ronde, fruitée, mais c’est un peu court.

pinot noir 2009
nez intéressant, petite pointe de réduction, c’est très sympa. La bouche est bien faite, très belle acidité à défaut de complexité et de soyeux. Belle longueur, beau vin.

cabernet franc 2010
nez net, juteux, poivron rouge, petites notes de poivre. Belle bouche équilibrée, corsée, beaux tanins. C’est persistant, personnel et long. Très bien fait.

ne pas écraser son vin avec du bois, il est des Américains qui y parviennent, comme ce joli cabernet franc de chez Fox Run. Halte aux images d'Epinal !

ne pas écraser son vin avec du bois, il est des Américains qui y parviennent, comme ce joli cabernet franc de chez Fox Run. Halte aux images d’Epinal !

cabernet franc & Lemberger 2009
(le lemberger est l’autre nom du Blaufränkisch, dominant ici l’assemblage à 55 %). Nez évoquant la myrtille, le buisson de forêt, c’est net. La bouche est plus quelconque, quoiqu’on appréciera le tanin de milieu de bouche. Bonne longueur.

« Hedonia » NM
élaboré avec un hybride appelé « traminette », dont le parent le plus proche est bien sûr le gewurztraminer. 20° d’alcool quand même ! Nez étonnant, difficilement définissable, miel, kaki (?). La bouche démonte ! C’en est presque piquant comme la menthe, même des notes  miellées et la pointe de fruits. C’est long, et c’est normal que ça le soit, vu la concentration.

LAMOREAUX LANDING WINE CELLARS

depuis 3 générations, Lamoreaux ne travaille son vignoble situé sur les rives du lac Seneca qu’avec des pratiques durables, car c’est ainsi qu’ils sont. Ils se veulent tournés vers l’avenir, on ne peut que les suivre.

chardonnay 2012
couleur pâle. Joli nez au fin boisé, mais bien fait, très ananas (caractéristique courante des chardonnays outre-Atlantique). Bouche bien faite, un peu exotique mais bien faite. Belle longueur.

cabernet franc « T23 » 2012
« T » signifie « tank », donc un vin qui n’est élevé qu’en cuves. Très beau nez frais, élégant, c’est un peu léger mais c’est plaisant. La bouche est fluide, coulante, ténue mais ça finit mieux. Un peu plus de concentration serait bienvenue, pour un prix de vente aux alentours des 11 €.

quelques vignerons avaient fait le déplacement pour notre plaisir. De gauche à droite : Chris MISSICK (Villa Bellangelo), John MARTINI (Anthony Road), et Scott OSBORNE (Fox Run)

quelques vignerons avaient fait le déplacement pour notre plaisir. De gauche à droite : Chris MISSICK (Villa Bellangelo), John MARTINI (Anthony Road), et Scott OSBORNE (Fox Run)

PALMER VINEYARDS

située sur la pointe nord de Long Island, Palmer Vineyards a été fondé en 1983 sur des parcelles essentiellement de graviers. Ce secteur très frais convient bien aux cépages européens continentaux. De récentes plantations d’albarino, de malvoisie ou de viognier devraient donner des résultats intéressants.

chardonnay 2010
très beau nez bien fait, amusant, ananas, vanille. La bouche est intéressante, avec des notes de noisette et finit sur un côté bois sec aussi étonnant. Long.

malgré des notes exotiques d'ananas mûr, typiques et courantes de la production américaine en général, les chardonnays new yorkais se tiennent très bien. Les deux plus convaincants ont été pour moi Lamoreaux et Palmer.

malgré des notes exotiques d’ananas mûr, typiques et courantes de la production américaine en général, les chardonnays new yorkais se tiennent très bien. Les deux plus convaincants ont été pour moi Lamoreaux et Palmer.

pinot blanc 2012
nez rond, levuré, fleur de bière, noisette fraîche. Léger perlant à l’attaque de bouche, ça développe sur une impression de céréale et de noisette. Très belle finale tonique.

cabernet franc « Proprietor’s Reserve » 2009
nez réduit, mais il y a du fond. La bouche dévie à mon avis à cause de cette réduction. A revoir après carafage tonique.

merlot 2009
belle couleur soutenue. Nez frais, pointe de réduction, fruit charnu en arrière olfactif. La bouche est ronde mais structurée, un peu bousculée en milieu parce que c’est jeune. Ca finit toutefois long, ce sera bon après aération.

charnu, un peu bousculé de par sa jeunesse, le merlot peut réserver des surprises dans cette région.

charnu, un peu bousculé de par sa jeunesse, le merlot peut réserver des surprises dans cette région.

RED NEWT CELLARS

la winery de l’année selon Wine & Spirit’s Magazine est située sur la côte est du fameux lac Seneca, dans la région des Finger Lakes. La production met l’accent sur les vins blancs aromatiques.

dry riesling 2012
nez élégant, frais et complexe, floral. Bouche fine, coulante, plus intéressante en finale avec un petit mordant bienvenu.

riesling « Circle » 2012
nez profond, délicat, complexité certaine. La bouche est coulante, concentrée, mais a peine à s’exprimer aujourd’hui. Finale plus intéressante, à revoir avec de la qualité au rendez-vous.

STANDING STONE VINEYARDS

Tom & Marti MACINSKI ont acheté ce vignoble ancien en 1991, mettant ainsi leurs pas dans ceux des anciens propriétaires, déclamant avec raison que l’histoire a été leur meilleur professeur.

riesling « Ice » 2012
genre vin de glace. Nez un peu exotique, dans un style plein et très expressif, mais ça reste élégant. La bouche est ronde, équilibrée, sur la poire juteuse, et finit sur une jolie matière. Bonne longueur.

une dégustation complète, qui donne une bonne vision de la viticulture New Yorkaise. Et des notes sans concession et sans retouche.

une dégustation complète, qui donne une bonne vision de la viticulture New Yorkaise. Et des notes sans concession et sans retouche.

SWEDISH HILL

le domaine fêtera ses 30 ans en 2016, bien que les premières vignes aient été plantés par les parents de Dave PATERSON, l’actuel propriétaire. De nombreuses médailles viennent couronner un travail indiscutable sur les collines situées dans le secteur de Niagara.

dry riesling 2012
nez sur les fruits exotiques, le nashi, pointe minérale, amers perceptibles. L’attaque de bouche est sur le variétal, développe sur le caractère du cépage pour finir sur une belle concentration acide. Très beau, belle balance entre acidité et fruit.

une belle balance entre trame acide et fruit. Vraiment une belle bouteille.

une belle balance entre trame acide et fruit. Vraiment une belle bouteille.

riesling 2012
nez plus réservé, plus profond. La bouche est plus hésitante, le style moins évident. Ca finit bien mais ça a peine à trouver sa place aujourd’hui.

cabernet franc 2012
couleur soutenue. Joli nez de bonne intensité ,framboise, végétal frais, petites notes viandées. La bouche part sur un boisé planché qui a peine à se fondre et assèche un peu le vin en finale. Dommage. Je serai quand même curieux de le déguster à nouveau dans 5 ans, on pourrait se surprendre.

VILLA BELLANGELO

la moderne propriété de Chris Missick est située sur les hauteurs surplombant le qualitatif site de Seneca Lake. Ici on se définit comme un mix entre les cépages européens anciens et les méthodes modernes de viticulture américaine. Le domaine axe sa production sur les cépages de type « frais ».

riesling semi-dry 2012
nez très floral, pointe de jasmin, rose. La bouche est bien faite, ronde, avec l’acidité parfaitement place. C’est très long. Finale fruitée et harmonieuse.

riesling « Gibson Vineyard » 2012
nez fermé, réservé, mais certaine profondeur. La bouche est ronde, et l’acidité vient vraiment équilibrer un ensemble vraiment bien harmonieux et sapide. Finit bien, belle bouteille.

pinot noir 2012
nez acidulé, petite cerise kirschée, pointe de thym. La bouche est fluide, fine, facile, finissant sur la chair de cerise.

dry riesling 2012
très beau nez typique, minéral, fruit jaune, acidité perceptible. Ca promet ! La bouche est fluide, marchande, légère, de bonne buvabilité. Belle longueur.

4 Responses to “Bourgogne Wineblog déguste les vins de l’état de New York !!”

  • alain Rodicq

    Voilà une dégustation qu’on ne pourra probablement pas commenter puisqu’on ne connaît aucun des vins mais bravo à toi pour l’historique cité. A coup sûr,on se couchera moins idiot ce soir.

    • salut Alain,

      Heureux de te lire ici. En effet, qui peut se targuer, hors dégustateurs anglo-saxons, de connaître les vins de l’état de New York, et il y a encore d’autres états. Ces états de la côte est des USA, qu’on appelle « Cool states » pour le climat plus frais, plaisent aujourd’hui énormément à la clientèle américaine. Il faut tenir compte de ces goûts là.

      Pour moi aussi ça a été une découverte. Là encore je suis surpris de voir sur les réseaux sociaux certaines personnes parler des vins de cet état comme s’ils en avaient bu toute leur vie. Décidément, ce monde du vin est souvent construit sur la fatuité…

      Bien à toi l’ami, gourmandes salutations, et gloire au vin !
      Pat

  • Charles Brodeur

    Moi qui demeure à 3h00 de voiture des Fingers lakes, j’ai jamais bu une goutte de ces vins…
    Et je compte plus les litres de Bourgognes !

    • Salut mon Charles, cousin de la belle province,

      ben qui sait c’est peut-être moi qui vais assurer ton éducation en vins de l’état de New York ! Franchement, il faut mettre son snobisme et son académie au vestiaire, et pratiquer cette dégustation comme le saut à l’élastique ou la zumba, sans à-priori ni crainte.

      C’était pour moi un chouette moment.
      Merci de toutes tes réactions et fidélité au blog, gourmandes salutations.

      Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*