13 avril 2012

Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur Vosne-Romanée

by Patrick Maclart

article rédigé par Marie-Dominique LENA-BRADFORD

La deuxième journée des Grands Jours de Bourgogne, grande manifestation ayant lieu tous les deux ans, et réunissant toute la Bourgogne et durant 5 jours, est consacrée à la Côte de Nuits, nos Champs-Elysées à nous.

Ce focus est consacré à Vosne-Romanée, la prestigieuse, la « perle du milieu », le summum de l’expression du pinot noir. Comme tous les deux ans, la dégustation a lieu au château du Clos de Vougeot. Les conditions de dégustation ont été exceptionnelles. Je tiens par ailleurs à remercier l’organisation qui a tout mis en oeuvre pour porter la réputation de l’appellation.

(suite…)

4 avril 2012

Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur Chambolle-Musigny et Morey saint-Denis

by Patrick Maclart

La deuxième journée des Grands Jours de Bourgogne, grande manifestation ayant lieu tous les deux ans, et réunissant toute la Bourgogne et durant 5 jours, est consacrée à la Côte de Nuits, nos Champs-Elysées à nous.

Ce focus est consacré à deux appellations que j’adore : la soyeuse Chambolle-Musigny et le régulier Morey saint-Denis. Comme à son habitude, cette belle dégustation est organisée à la grange de Saulx, à Gilly-les-Cîteaux. Et une fois de plus, je vais grogner sur ce choix. Pourquoi continuer à organiser cette dégustation dans cet endroit certes esthétiquement irréprochable, mais où il fait sombre comme dans les grandes galeries des mines lorraines, où l’espace est plus exigu qu’une geôle du KGB… Bref, un choix qui me surprend une fois de plus.

(suite…)

2 avril 2012

Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur Chablis

by Patrick Maclart

Traditionnellement, la première journée des Grands Jours de Bourgogne, grande série de dégustations qui a lieu tous les 2 ans, démarre par Chablis. Les vins de l’Auxerrois y sont aussi présents à l’abbaye du Petit Pontigny à Chablis, siège local du BIVB.

Les vins de Chablis ont bien, très bien progressé, ce qui justifie ce focus 2012. Des vins plus précis, plus minéraux. La raison ? L’arrivée d’une jeune génération consciente de l’exception de leur terroir, un retour au travail du sol, un arrêt progressif des désherbants, anti-pourritures à la vigne; levurages, enzymages au chai… Et pourquoi pas un jour un retour plus marqué des vendanges manuelles ?

(suite…)

Pages :«123456