3 décembre 2012

en Terrasses du Larzac, le domaine Saint-Sylvestre… Ils passeront l’année, et les suivantes

by Patrick Maclart

Cela fait déjà un certain temps que je rencontre ça et là, au détour de pérégrinations plus ou moins voulues, des couples de vignerons qui s’investissent, qui s’identifient à leur vignoble. Sophie et Vincent GUIZARD au domaine Saint-Sylvestre sont non seulement ceux que j’ai trouvés parmi les plus attachants, mais ils ont une telle hargne (positive), une telle envie de réussite, une telle volonté identitaire, que j’en arrive à me demander s’ils ne sont pas nés dans leur vignoble, fruits d’un heureux croisement de parents aimants et de vignes souriantes de félicité. Et pourtant, rien n’est vraiment rose dans leur vie, comme par ailleurs foule de vignerons chez nous en France.

Sophie et Vincent GUIZARD, un couple qui a la niaque, et qui ira loin. Ils sont sains, beaux dans leur tête, et ils ne comptent pas leurs heures aux vignes, là où tout le vin se fait. Leur maîtrise de l’élevage des vins blancs est stupéfiante.

(suite…)

30 novembre 2012

GEVREY-CHAMBERTIN millésime 2011 : dégustation de l’intégrale des villages !!

by Patrick Maclart

Ce vendredi 16 novembre dernier, le syndicat de Gevrey-Chambertin proposait de découvrir en primeur les vins de son finage, millésime 2011. En effet, le syndicat refuse la pantalonnade des dégustations primeur de printemps, estimant (à raison) que les vins, soit en malos, soit en prise de bois, ne sont pas aptes à donner toute la lisibilité de leur terroir et de leur facture (voir article concernant cette décision en CLIQUANT ICI).

Il va désormais être de tradition que Gevrey-Chambertin présentera son millésime « prêt à la mise » le vendredi précédant la vente des Hospices de Beaune, dans cette même ville. La côte de Nuits à Beaune, ce n’est pas tous les jours, et cette présence me réjouit. En effet, la Bourgogne est unie et fait fi de certains clivages ancestraux.

Je soutiens toujours Gevrey dans sa démarche. D’autres villages devraient suivre, mais ce mois de novembre rend décidément tout le monde bien frileux. Toujours aussi frileux la presse traditionnelle qui ne se bousculait pas à cet évènement que j’estime CAPITAL. En effet, quoi de mieux que de déguster COMPARATIVEMENT TOUS LES CRUS DE GEVREY à pied d’égalité, avec des vins en fin d’élevage et quasiment prêts à la mise en bouteilles ? Donc, une fois de plus, on apprécie la présence de Bill NANSON (Burgundy Report), Jean-François GUYARD du site Vinifera-Mundi (sa première participation apparemment), et votre serviteur. Saluons aussi la présence de Christophe TUPINIER du magazine Bourgogne Aujourd’hui qui, même s’il était opposé à cette présentation à cette date (on peut le comprendre), a dégusté une très grande partie des vins proposés. Chapeau, c’est sport.

(suite…)

25 novembre 2012

balade et causerie sur l’Altenberg de Bergheim, avec Jean-Michel DEISS !

by Patrick Maclart

Sur le grand Cru Altenberg de Bergheim, une discussion avec Jean-Michel DEISS, qui ne laisse personne indifférent ! Passionné, cultivé, volubile, attaché à sa terre, Jean-Michel me montre « sa » vision de la viticulture.

Tout d’abord il travaille ses vignes en haute densité, et travaillées de manière la plus naturelle possible. Ensuite, il complante l’ENSEMBLE des cépages dans la même parcelle. Selon lui, la nature crée une osmose qui permet à toutes les variétés d’évoluer ensemble, et d’être même vendangées à même date !

(suite…)

22 novembre 2012

GEVREY-CHAMBERTIN millésime 2011 : dégustation de l’intégrale des premiers crus !!

by Patrick Maclart

Ce vendredi 16 novembre dernier, le syndicat de Gevrey-Chambertin proposait de découvrir en primeur les vins de son finage, millésime 2011. En effet, le syndicat refuse la pantalonnade des dégustations primeur de printemps, estimant (à raison) que les vins, soit en malos, soit en prise de bois, ne sont pas aptes à donner toute la lisibilité de leur terroir et de leur facture (voir article concernant cette décision en CLIQUANT ICI).

Il va désormais être de tradition que Gevrey-Chambertin présentera son millésime « prêt à la mise » le vendredi précédant la vente des Hospices de Beaune, dans cette même ville. La côte de Nuits à Beaune, ce n’est pas tous les jours, et cette présence me réjouit. En effet, la Bourgogne est unie et fait fi de certains clivages ancestraux.

Je soutiens toujours Gevrey dans sa démarche. D’autres villages devraient suivre, mais ce mois de novembre rend décidément tout le monde bien frileux. Toujours aussi frileux la presse traditionnelle qui ne se bousculait pas à cet évènement que j’estime CAPITAL. En effet, quoi de mieux que de déguster COMPARATIVEMENT TOUS LES CRUS DE GEVREY à pied d’égalité, avec des vins en fin d’élevage et quasiment prêts à la mise en bouteilles ? Donc, une fois de plus, on apprécie la présence de Bill NANSON (Burgundy Report), Jean-François GUYARD du site Vinifera-Mundi (sa première participation apparemment), de Christophe TUPINIER du magazine Bourgogne Aujourd’hui qui, même s’il était opposé à cette présentation à cette date (on peut le comprendre), a dégusté une très grande partie des vins proposés. Chapeau, c’est sport.

(suite…)

31 octobre 2012

à Fitou, le domaine des Enfants Sauvages : « I’m the Lizzard King ! »

by Patrick Maclart

… and I can do anything ! Cette phrase surréaliste prononcée par Jim Morrison peut introduire un couple extraordinaire : Nikolaus et Carolin BANTLIN. Ils sont vraiment hors norme. Originaires de Stuttgart, ils ont une trajectoire que seuls ceux qui croient en leur parcours de vie peuvent comprendre. Elle architecte, lui dirigeant d’une petite entreprise de cuirs industriels, c’est tout un cheminement qui les amènera à plus de mille kilomètres de leur ancienne vie.

Nikolaus et Carolin BANTLIN sont vraiment sur leur trajectoire de vie… Dans leur ancienne vie, elle architecte, lui chef d’entreprise… Et aujourd’hui au plus vrai de la nature. Hors norme vous dis-je…

Ils sont tous les deux fanas de varappe, « je n’avais que la montagne en tête, grimper l’Himalaya, le Pérou… Mon rêve était de travailler dehors, m’aérer, ne plus être en face de cet ordinateur, dans ce bureau ! » me lance Nikolaus comme une évidence. Ils passent leurs vacances en France, tout le temps. Le projet de quitter l’Allemagne et cette ville hyper-industrialisée les démange de plus en plus, le projet de s’installer en France s’étoffe : acheter une petite maison au soleil, et pourquoi pas amener la production de l’entreprise… « La vie à Stuttgart nous ennuyait, c’est très industrialisé, les gens ne vivent pas, la compétitivité est le maître-mot » me dit Nikolaus avec conviction.

(suite…)

25 octobre 2012

sur l’île d’Oléron, avec Pascal Favre du domaine FAVRE : la vidéo !!

by Patrick Maclart

Il est des hommes capables de prendre des risques certains pour le bien des autres. Pascal Favre du domaine éponyme fait partie de ces hommes, ces vrais.

Basé sur l’île d’Oléron, il élabore vins de pays fort savoureux, et des pineaux des Charentes fruités, propres, nets, et d’une liqueur hédoniste. Toutefois, la proximité de l’océan peut contrarier le travail des vignerons. Le mildiou vient au printemps, même plus tard, pour nuire à cette fragile plante qu’est la vigne. Et il faut la protéger.

S’il existe des produits chimiques pour le faire, la culture bio relève d’un vrai défi dans ces endroits pour la pression de la maladie est la plus forte. Pascal a relevé le défi de la culture bio. Et pourquoi ? Parce qu’il trouverait insupportable qu’un membre de sa famille ou de son personnel tombe malade à cause d’un produit de traitement; traitements qu’il a par ailleurs fortement réduits, voire supprimés ces dernières années.

(suite…)

18 octobre 2012

à Fitou, le Mas des Caprices, Pierre & Mireille MANN : du grand est au far west…

by Patrick Maclart

Pierre MANN, 43 ans, et son épouse Mireille 41 ans, étaient au départ restaurateurs. Diplômés de l’école hôtelière de Strasbourg, ils tiendront plusieurs établissements dont le fameux « l’Agneau » à Katzenthal durant 10 ans.

Pierre & Mireille MANN, un beau couple, complice, parlant d’une seule voix. Les yeux dans les yeux, pourtant ils regardent dans la même direction. Leur progéniture assure elle aussi !

Ensuite, notre couple a un projet en Provence, avec des chambres d’hôtes, un vignoble… Bien que cette dernière option n’était pas forcément la définitive, nos tourtereaux sont quand même de famille vigneronne, diable ! Formation au lycée viticole de Hyères pour Mireille, puis un stage à l’excellent domaine de la Tour des Vidaux (un bon copain...). Pas forcément bio à cette époque là, notre couple trouve une bastide avec 7 hectares de vignes. En 2003, la première vinification de Pierre et Mireille se fera en Provence.

(suite…)

17 septembre 2012

Bourgogne à Fitou, au Mas des Caprices, chez Pierre et Mireille MANN, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Mas des Caprices, voilà un domaine que j’aime beaucoup. Pierre et Mireille MANN, Alsaciens d’origine (leur patronyme ne peut mentir !) se sont intégrés à merveille dans ce terroir magnifique de Fitou.

Je devrai même utiliser le pluriel, tant la palette géologique à Fitou est importante, et qu’on retrouve en variété chez notre sympathique couple. D’abord hôteliers à Katzenthal, ils bourlingueront ça et là, avec même une expérience presque aboutie en Provence, pour poser leurs bagages dans cette belle région de Fitounie.

(suite…)

17 juillet 2012

à Fitou, le domaine de la Rochelierre : Jean-Marie FABRE : quelles volontés !

by Patrick Maclart

Jean-Marie FABRE, 37 ans, est à la tête du domaine de la Rochellière depuis 1990. Il reprend la suite de son père qui le reprenait de ses parents, qui avaient créé le domaine dans les années 30.

Jean-Marie FABRE a de l’énergie à revendre, et il l’utilise à bon escient : vigneron, responsable aux organisations officielles… L’homme de rugby aime à s’impliquer.

Le père de Jean-Marie était sous-directeur chez Citroën. Il quittera son travail pour reprendre le domaine. Alors en coopération, il tiendra un discours précurseur sur la création des caves particulières. La cave coopérative le laissera sortir, étant certaine qu’il se trompait… Las.

(suite…)

15 juin 2012

à Fitou, le domaine Champ des Soeurs, Laurent MAYNADIER : sourire extérieur, volonté intérieure.

by Patrick Maclart

Laurent MAYNADIER est à la tête du domaine du champ des Soeurs depuis sa création en 1996. Marie son épouse est oenologue, et assure toutes les vinifications en comprenant silencieusement mais efficacement la personnalité de son mari. Mais Laurent est vigneron depuis toujours. « Ca fait 13 générations que la famille est dedans ! ». Bien que la famille dispose de son propre domaine, il décide de monter son affaire, pour « créer » ses vins et être au plus près du terroir.

Marie et Laurent MAYNADIER… Lui aux vignes, au chai, à la communication (il aime ça), et son épouse, oenologue, conduit les vins discrètement mais efficacement.

Il commence par acheter les vignes d’un cousin, qui sont sur les terroirs originels de Fitou… « le lieu-dit s’appelle Camp del la Sors. Ce sont des terres argilo-calcaires en bout de garrigues, ce sont de magnifiques terroirs ! » me dit avec fierté notre homme.

(suite…)

Pages :«123456»