20 décembre 2012

à Corbières, le domaine des Deux Anes, Dominique TERRIER : des coups de foudre.

by Patrick Maclart

Dominique TERRIER est un vigneron qui a tourné, a voyagé. A 45 ans, il se pose dans les Corbières après avoir été victime de nombreux coups de foudre. Avec son BTA viti-oeno obtenu à Beaune, il arrive à Peyriac-de-Mer en 2000.

Dominique TERRIER est dans sa vie, sur le bon parcours. Au milieu de ses vignes et ses équidés favoris, il se peut qu’on l’entende chantonner « auprès des mes ânes, je vivais heureux… »

Mais il a commencé à travailler dans le Jura, installé avec son père sur l’exploitation familiale « On était bio depuis 1968. J’avais un peu honte à l’école de cela, car j’étais le fils du bio ! Je n’en parlais pas, on allait à contre-courant. Mon père travaillait au cheval et il a acheté un chenillard à la mort de la bête. On avait de tout petits rendements, ce n’était absolument pas rentable… » raconte Dominique avec une nostalgie toute mesurée. Mais la vigne, le vin, voilà son premier coup de foudre.

(suite…)

15 novembre 2012

« Millésimes en Languedoc » 2012 : Bourgogne Wineblog déguste l’INTEGRALITE des Faugères rouges !

by Patrick Maclart

Bourgogne Wineblog était il y a quelques mois au château « les Carrasses » à Quarante, près de Saint-Chinian, afin de participer à un évènement appelé « Millésimes en Languedoc ». Je tiens par la présente à féliciter chaleureusement l’interprofession Languedoc et son directeur l’excellent Jean-Philippe GRANIER, qui est à la pointe de l’évènementiel pro en France, ainsi que l’agence Clair de Lune à Lyon qui a fait un boulot fantastique.

Affuté pour découvrir les vins du Languedoc !

Cet article est consacré aux Faugères rouges 2009 et 2010. Plus fins et plus frais que leurs voisins de Saint-Chinian, on retrouve probablement moins de coups de coeurs (et aussi moins de coups de gueule !) que chez sa voisine. J’y trouve en tout cas à défaut de cette excitation plus d’homogénéité, d’équilibre, de fraîcheur et ce d’une année sur l’autre.  L’impression minérale est souvent présente, accompagnée de fruits frais et quelques notes telluriques. L’alcool est plus en retrait, et c’est tant mieux.

(suite…)

9 novembre 2012

à Chablis, Denis & Isabelle POMMIER : tout le fruit de leur travail.

by Patrick Maclart

Denis POMMIER, 46 ans, s’est installé en  1990 avec son épouse Isabelle. Ils démarrent avec 2 hectares qui venaient de sa tante. Ses parents ne travaillaient pas la vigne, et c’est pour lui autant une bonne chose qu’une moins bonne, « C’est bien car j’ai pu faire les vins que j’aimais, sans personne derrière moi. J’aurai pu éviter certaines erreurs, mais fort heureusement  j’en ai retiré un enseignement. » Déjà, on sent chez cet homme l’humilité autant qu’une sensibilité qu’il masque du mieux qu’il peut. Aujourd’hui, le domaine s’étend sur 15 hectares, élabore 100.000 bouteilles par an, avec un tout petit peu de vente au négoce.

aller chez Denis & Isabelle POMMIER, c’est comme aller visiter un bon cousin de province. On s’amuse, on discute, avec cette simplicité et cette sincérité qui qualifient les vrais gens de la terre. Puis on regarde l’heure, et on constate qu’on n’a pas vu le temps passer tellement on était bien. C’est ça, une visite chez les Pommier.

(suite…)

15 octobre 2012

Bourgogne Wineblog à Chablis, chez Denis & Isabelle POMMIER : la vidéo !!

by Patrick Maclart

voilà un couple que j’aime beaucoup. Denis POMMIER, la quarantaine glorieuse, est à la tête de ce beau domaine qui élabore des Chablis sapides et de caractère. Isabelle, sa pétillante épouse, veille elle à que tout se passe bien dans le bureau.

Il y a déjà quelques années, Denis a pris une décision importante : convertir son domaine à la culture biologique. Nombre de maladies autour de lui, respecter son patrimoine végétal, en quelques mots ses motivations.

(suite…)

4 octobre 2012

Grands Jours de Bourgogne 2012 : focus sur le Maconnais.

by Patrick Maclart

La troisième journée des Grands Jours de Bourgogne, grande manifestation ayant lieu tous les deux ans, et réunissant toute la Bourgogne et durant 5 jours, est consacrée aux Hautes-côtes de Nuits, de Beaune, à la région de Beaune (Savigny, Pernand, Aloxe, etc…) ainsi que les crémants.

Ce focus est consacré au Mâconnais, notre midi à nous les Bourguignons. Ces vignobles du sud de la Bourgogne élaborent des chardonnays généreux et solaires. Bien des secteurs disposent de terroirs qui n’ont pas à pâlir devant ceux de la côte de Beaune. J’étais accompagné pour cette journée de périple de l’excellente Marie-Dominique LENA-BRADFORD, formatrice, créatrice du site www.troisfoisvin.com. Sa qualité de dégustatrice, son esprit de réserve, sa volonté de projeter le vin dans le temps, voilà les qualités qui font que nous sommes complices de dégustations.

avec Marie-Dominique LENA-BRADFORD, nous formons un duo de choc, avec la même philosophie : comprendre plutôt que juger, l’explication plutôt que la sentence; la dégustation étant TOUJOURS un instantané d’un vin.

La dégustation avait lieu dans le Palais des Expositions de Beaune. Cet endroit lumineux, aéré, est bien adapté à la dégustation professionnelle. Nous tenons par ailleurs à féliciter l’organisation, surtout pour la mise en oeuvre d’une « table découverte », où chaque vigneron exposait au moins un vin. C’est d’ailleurs là que nous nous sommes fixés. Nous espérons que cette initiative de table-découverte gagnera les autres dégustations à l’avenir des Grands Jours, et même d’autres manifestations. Bravo, bravo, bravo !

(suite…)

1 octobre 2012

à Fitou, les Enfants Sauvages, Carolin & Nikolaus BANTLIN, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Carolin et Nikolaus BANTLIN, Allemands d’origine mais terriens de coeur, sont un couple hors norme, et dans tous les sens du terme. Mais la normalité n’est pas leur nature.

Originaires de Stuttgart où ils ont toute leur vie, ils plaquent tout pour s’installer à Fitou. Mais leurs vignes sont de l’autre côté de la montagne, en vin de pays des Côtes Catalanes. Mais ils méritent AMPLEMENT l »appellation, tellement ils sont séveux, authentiques, racinaires… Je parlais des vins bien sûr, mais ces adjectifs peuvent aussi s’adresser à eux.

(suite…)

28 septembre 2012

Bourgogne Wineblog rencontre les vigneronnes de Sicile !

by Patrick Maclart

Je déteste les dégustations réservées aux femmes vigneronnes. En effet, pourquoi les femmes seraient-elles plus à même de faire du vin ? En ce qui me concerne, je les sens ni plus, ni moins capables. Simplement capables. Je me définis ainsi comme un féministe convaincu car pour moi, la femme est l’égal de l’homme, ni plus, ni moins. Quoi que la femme soit dotée de quelques rondeurs ça et là qui lui donnent tant de charme, rondeurs que j’aime tant à retrouver dans les vins par ailleurs. Cette ghettoïsation m’agace et si on continue dans cette société qui veut ABSOLUMENT opposer les deux sexes, alors que tout doit être fait pour les rapprocher, quelle sera la prochaine étape ? Les nains du vin ? Les hémorroïques du vin ? Les vins des natifs du verseau ? Mais où allons-nous ? 

Alors pourquoi donc accepter cette invitation là ? Deux raisons à cela. Tout d’abord parce qu’elle était organisée par mon excellente amie Karin MERIOT. Parfaite dans son rôle de maîtresse de maison (elle reçoit comme chez elle, du simple, du chaleureux), elle a réussi à me convaincre. Ensuite, le sujet était plus qu’intéressant. Même si je n’aime pas ces catégories à l’idée universelle que je me fais du vin, il faut reconnaître qu’il est difficile de résister à une femme italienne.

(suite…)

24 septembre 2012

à Fitou, le domaine BERTRAND-BERGE, Jérôme BERTRAND : l’altitude d’un terroir et d’un homme.

by Patrick Maclart

Je vous le dis haut et fort : le domaine BERTRAND-BERGE, en appellation Fitou, est un grand domaine. Jérôme BERTRAND est l’un des vinificateurs des plus doués de sa génération. Et pourtant, quand on le voit, timide, réservé,humble, on se rend compte que cet homme fait tout, sauf la star.

pour Jérôme, la famille n’est pas un vain mot… Faire revivre le chai de ses ancêtres, et me recevoir avec son épouse et ses enfants. J’adore cet esprit. Et on le retrouve tellement dans ses vins.

Cette propriété s’étend sur 33 hectares et existe depuis 6 générations. Mais c’est à partir de Jean SIRVEN que le domaine va vraiment se développer. Les deux fils de Jean développent tant la surface des vignes que les affaires. L’un fait le vin, l’autre le vend dans la région amiénoise où ils ont un magasin de tissus. Par la suite, quelques conflits familiaux vont endormir la belle propriété et les raisins seront alors vendus à la coopérative locale.

(suite…)

17 septembre 2012

Bourgogne à Fitou, au Mas des Caprices, chez Pierre et Mireille MANN, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Mas des Caprices, voilà un domaine que j’aime beaucoup. Pierre et Mireille MANN, Alsaciens d’origine (leur patronyme ne peut mentir !) se sont intégrés à merveille dans ce terroir magnifique de Fitou.

Je devrai même utiliser le pluriel, tant la palette géologique à Fitou est importante, et qu’on retrouve en variété chez notre sympathique couple. D’abord hôteliers à Katzenthal, ils bourlingueront ça et là, avec même une expérience presque aboutie en Provence, pour poser leurs bagages dans cette belle région de Fitounie.

(suite…)

30 juillet 2012

à Solutré, Denis BOUCHACOURT : l’instinct du bon sens

by Patrick Maclart

A 54 ans, Denis BOUCHACOURT a repris l’exploitation de son beau-père Marcel BESSARD, suite au décès de ce dernier. Denis était alors courtier (il l’est toujours aujourd’hui). Son épouse Sylvie voulait assurer la perénnité du domaine, mais c’est Denis qui en a été le moteur.

« Mon métier de courtier m’avait déjà formé à l’oenologie et à la dégustation. Mon beau-père se sachant condamné m’avait pris sous sa coupe et m’avait encore plus formé. Sa formation a été excellente. C’est un homme qui fonctionnait sans process, juste à l’instinct. J’ai dû m’adapter » me dit avec respect et malice Denis. Une partie du vignoble a été travaillée alors par un métayer, et trois parcelles furent replantées en Mâcon-Solutré (un demi-hectare environ).

à 54 ans, Denis est bien dans sa vie. Le bon sens guide sa vie, mais l’instinct étonnant de la vinification guide aussi ses mains.

(suite…)