11 octobre 2019

en Guadeloupe, la rhumerie REIMONENQ : en dehors de l’ordinaire

by Patrick Maclart

Reimonenq est une rhumerie à part. Quand on déguste un de ces vieux rhums, on a l’impression d’être dans une voiture du mythique « Orient Express », avec ces odeurs qui pourraient se trouver dans ces films d’Hercule Poirot, emplis de cèdres, d’épices lointaines, de caravanes orientales et de rêves.

Tout le monde pourrait vous raconter l’histoire de Reimonenq. Il y a des livres, le site internet. Pour ne pas trop s’attarder sur ce sujet dont tout un chacun pourrait vous parler, c’est que le domaine de Bellevue, nom de la rhumerie, au nord de Basse-Terre en Guadeloupe et entourée d’une centaine d’hectares de canne à sucre, est la propriété de Reimonenq depuis 1915. Joseph le fondateur et employé de banque, avait déjà une affaire de négoce de rhums à destination de la métropole. Son frère Fernand le rejoint alors qu’il a à peine 18 ans. Ce dernier supervisera les plantations et les cannes plus principalement. Surtout que le domaine à la base était destiné aux plantes médicinales, et qu’il a fallu effectuer un travail de replantation impressionnant. Joseph lui continuera à s’occuper des affaires, du commerce, de la gestion.

(suite…)

18 juillet 2019

dans les Pouilles, à Manduria : Giuseppe ATTANASIO : la prise du bon virage

by Patrick Maclart

La cantina existe depuis les années 30, mais en tant que négoce, et élaborait déjà et aussi des olives… « on a vinifié jusque 5.000 hectolitres par le passé ! » me déclare Alessandro, le propriétaire. Les choses étaient différentes, le vin se vendait en vrac. C’est en 2000 que lui et son frère, voyant les difficultés et la grosse crise des années 90, des citernes invendues, des imbroglio et des scandales, décident de mettre leur production en bouteilles. Les millésimes 97 et 98 étaient énormes; il fallait pour la survie du domaine trouver une solution.

Alessandro ATTANASIO, un homme qui parle peu mais écoute beaucoup. Très attentif à la demande de ses clients, il élabore des vins, mais qui se doivent d’être identitaires et respectueux du terroir.

Ils ont pris contact avec un oenologue, mais ils ne voulaient pas élaborer un vin « travaillé » (sic), mais le vin le plus identitaire possible. Des débats et des inspirations d’autres régions (Toscane, Piémont, …) vont affiner le travail et le rendre plus précis. Notre famille n’ayant pas de base purement technique, leur enseignement s’est fait à la vigne.

(suite…)

18 janvier 2019

Bourgogne Wineblog déguste les vins « nature » de Toscane à Paris !!

by Patrick Maclart

Il y a quelques temps, j’ai été convié à une bien jolie dégustation de vins « nature » italiens. Il est indispensable de remercier ici Florence ANDRIEU de l’agence BALPOP, ainsi que toute son équipe, pour la qualité de l’organisation et de l’accueil. Tout a été fait en toute simplicité et convivialité.

BON, UN NATURE, C’EST QUOI ?

Il y a quelques années, c’était avant tout un sujet de polémiques sur les réseaux sociaux. Quand les vins nature sont apparus, une flopée de défenseurs invétérés sont montés au créneau, créant à foison des blogs spécialisés en la matière, mais aussi autant de détracteurs hélas. Malheur à celui qui les critiquait, il risquait dans le meilleur de perdre plein « d’amis », et dans le pire des cas l’écartèlement sur place publique. J’exagère un tantinet, mais on n’en était pas loin. J’en ai fait l’amère expérience en « osant » critiquer une dégustation de vins nature du Beaujolais, estimant que les vins n’étaient pas au top. Un commentaire cinglant d’une blogueuse avait été assez net en écrivant, je cite : « si c’est comme ça, tu n’as rien à faire dans le Beaujolais, rentre chez toi ». Avouez que c’est bien épicé !

(suite…)

18 octobre 2018

en Veneto, MOSOLE, Lucio Mosole : un chemin de lucidité et de bon sens.

by Patrick Maclart

Lucio MOSOLE, 53 ans, est à la tête du domaine depuis… lui-même ! « mon père a acheté le domaine pour ses enfants. Ca m’est tombé dessus parce que je suis l’ainé. Le domaine existait depuis 40 ans et mon père m’a mis en place. Ca m’a immédiatement fasciné, ça m’a plu, j’ai démarré, pas plus simple que ça » me dit cet homme à la fierté mesurée, et qui a conscience du chemin parcouru.

Lucio MOSOLE, un homme sans chichi ni entournures. Lucide, plein de bon sens, il sait qu’il dirige autant un vignoble qu’une entreprise, et c’est à son honneur.

Lucio n’a pas fait des études particulières pour devenir vigneron. Comme beaucoup dans le Veneto, c’est l’école de la vigne et de la terre qu’il fréquentera. Mais il fera des études supérieures en la matière, en pratiquant la passion et la curiosité. Bien entouré de bons oenologues, de techniciens avisés, cette forme de candeur en sera renforcée.

(suite…)

14 mai 2018

à Marie-Galante, la rhumerie BIELLE : oh la bielle vie !!

by Patrick Maclart

Aller à Marie-Galante, c’est un rêve pour certains. Tant pour les amateurs de tourisme encore « calme » que pour les amateurs de rhums. Et vous aurez vite compris que le sujet de mon article concerne plus le deuxième aspect de la chose, même si le motif premier était bien sûr les vacances.

Mais il faut aussi se rendre compte que pour aller à Marie-Galante, c’est un périple. Il faut d’abord atteindre l’aéroport, puis le port de Pointe-à-Pitre, où éviter de se faire arnaquer par les taxis locaux, balèzes en matière pour vous pigeonner au possible. Enfin prendre le bateau pour une sublime traversée idyllique sur une mer aux remous turquoise et au ciel étouffant de beauté.

(suite…)

22 février 2018

Bourgogne Wineblog déguste les vins blancs de Ligurie !

by Patrick Maclart

Il est bien une chose que je dois reconnaître : cet article a été l’un des plus difficiles qu’il m’ait été donnés de rédiger. La raison ? L’individualisme et la très forte identité des vins de la région Ligurie fait que chaque région a elle-même une, voire des sous-régions, avec des règles qui lui sont propres. Un peu comme la Bourgogne, ce n’est pas compliqué, c’est juste complexe. Et je me suis mis ainsi dans la peau d’un journaliste se devant d’écrire son premier article sur cette dernière région. D’où souvent des faits communs plan-plan qui se répètent, car le travail pour certains s’apparente à du copié-collé.

LA LIGURIE EN QUELQUES MOTS

La nature des vins de Ligurie est bigarrée, mais il faut reconnaître que cette région gagne en crédibilité, de par la qualité des vins produits et SURTOUT de l’identité qu’ils donnent, point faible qui est aussi son point fort. Pour preuve, le nombre de domaine augmente dans cette toute petite région, mais pas de manière régulière. Là encore on est dans la complexité.

(suite…)

6 juillet 2017

Bourgogne Wineblog déguste les vins « nature » du Piémont à Paris !

by Patrick Maclart

Il y a quelques temps, j’ai été convié à une bien jolie dégustation de vins « nature » italiens. Il est indispensable de remercier ici Florence ANDRIEU de l’agence BALPOP, ainsi que toute son équipe, pour la qualité de l’organisation et de l’accueil. Tout a été fait en toute simplicité et convivialité.

BON, UN NATURE, C’EST QUOI ?

Il y a quelques années, c’était avant tout un sujet de polémiques sur les réseaux sociaux. Quand les vins nature sont apparus, une flopée de défenseurs invétérés sont montés au créneau, créant à foison des blogs spécialisés en la matière, mais aussi autant de détracteurs hélas. Malheur à celui qui les critiquait, il risquait dans le meilleur de perdre plein « d’amis », et dans le pire des cas l’écartèlement sur place publique. J’exagère un tantinet, mais on n’en était pas loin. J’en ai fait l’amère expérience en « osant » critiquer une dégustation de vins nature du Beaujolais, estimant que les vins n’étaient pas au top. Un commentaire cinglant d’une blogueuse avait été assez net en écrivant, je cite : « si c’est comme ça, tu n’as rien à faire dans le Beaujolais, rentre chez toi ». Avouez que c’est bien épicé !

(suite…)

14 mars 2017

en Campanie, à la Tenuta San Francesco, chez Gaetano BOVE : le temps d’hier, d’aujourd’hui et de demain

by Patrick Maclart

Alors que je dégustais les vins de Campanie lors d’une présentation à Turin, je restais bluffé devant un grand vin rouge, profond, complexe, racinaire. Cette bouteille, c’est « E Iss » de la tenuta San Francesco. Son propriétaire m’explique alors que ce vin est élaboré avec des pieds de vignes préphylloxériques et m’invite à venir découvrir son travail là-bas en Italie. Ni une ni deux, voyage organisé, et rencontre in situ avec un domaine qu’il faudra plus que suivre. Pour voir l’article qui a été écrit sur les vins de Campanie, CLIQUEZ ICI.

La propriété existe depuis 2004, son nom venant d’un ancien monastère franciscain. Saint-François d’Assise est le patron de bien des vignes en Italie. C’est une propriété familiale depuis longtemps. La qualité des raisins était toujours indiscutable, mais les prix étaient au plus bas… « Cette vallée a toujours été réputée pour la qualité de ses raisins, on a compté ici jusque mille caves ! » me dit le propriétaire Gaetano BOVE, 58 ans, et vétérinaire de son état.L’idée de Gaetano était de créer une coopérative dans sa vallée, mais ce n’était pas simple de fédérer autant de partenaires, une vingtaine environ.

Gaetano BOVE, grâce à sa volonté et une vision juste des choses, amènera sans nul doute San Francesco au top des vins de Campanie, qu'on se le dise !

Gaetano BOVE, grâce à sa volonté et une vision juste des choses, amènera sans nul doute San Francesco au top des vins de Campanie, qu’on se le dise !

(suite…)

8 février 2017

à Vouvray, Benoît GAUTIER, au domaine de la Châtaigneraie : mouvement utile

by Patrick Maclart

Benoît GAUTIER, 55 ans, a créé son domaine ex nihilo… « je souhaitais créer mes vins, m’exprimer, que j’étais capable de faire des choses. Mais mon père n’était pas prêt de lâcher les rênes. J’ai donc fondé mon domaine et loué des vignes ». On sent la volonté dans le propos, d’être autonome, de décider. Il va donc commencer avec 3 hectares en 1981, et l’opportunité en 1984 de doubler sa superficie, en achetant 3 hectares… « c’était une vigne quasiment en friches, et n’oublions pas qu’à l’époque les taux d’intérêt étaient à 13 % ! Et j’ai reconnaissance pour mon père qui m’a gracieusement loué des terres » ajoute-t-il redevable. Il se marie en 1987, son épouse Patricia s’occupe de la comptabilité.

Benoît GAUTIER à 55 ans dispose de plus d'énergie que bien des jeunes, et de plus d'idées que bien des chercheurs. Toujours en mouvement, et pas pour brasser de l'air !

Benoît GAUTIER à 55 ans dispose de plus d’énergie que bien des jeunes, et de plus d’idées que bien des chercheurs. Toujours en mouvement, et pas pour brasser de l’air !

(suite…)

5 juillet 2014

ANTEPRIMA 2014 Toscane : dégustation des syrahs de Cortona !!

by Patrick Maclart

C’est lors des Anteprima 2014 en Toscane qu’il m’a été donné l’occasion de déguster la production des syrahs de Cortona. Ces « Anteprime », signifiant « primeur », ne constituent pas comme à Bordeaux la dégustation du millésime à peine en cours, mais des millésimes plus anciens, tradition bien italienne.

PORTRAIT ANTEPRIMA 2014

J’aime bien aller en Toscane. Ici, j’ai l’impression de prendre le pouls de la production de vins en Italie. Région emblématique, pleine de raisons et de bon sens, la Toscane est un modèle de discernement et d’intelligence en matière de production de vins. De belles appellations, de bons vignerons, bref tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. Je tiens à remercier Franco IGNESTI, directeur de l’interprofession des vins de Toscane, pour son soutien et ses diverses interventions auprès de l’organisation, ainsi que Karin MERIOT de la société ARGOS pour ses actions bénéfiques.

(suite…)