26 avril 2011

à Pouilly : le domaine Cheveau… l’étalon au grand trot.

by Patrick Maclart

C’est un vrai domaine familial, qui a commencé dans les années 50 et qui en est à sa deuxième génération. Tout le monde y travaille : père, mère, belles-filles, tout le monde met la main à la pâte. André et Michel d’abord, Nicolas et Julien aujourd’hui. Le premier privilégiant la cave et le commerce, le second étant vraiment passionné par le végétal, la vigne.

Une belle famille vigneronne, respectueuse et respectée.

Le domaine CHEVEAU s’étend sur 15 hectares, dont des vignes en métayage à mi-fruit. La production s’élève à 70.000 bouteilles par an environ. Dès 2008, la totalité de la production est mise en bouteilles à la propriété.

(suite…)

21 avril 2011

en Alsace, Véronique et Christian HEBINGER : une montre en or !

by Patrick Maclart

La famille HEBINGER élabore du vin en Alsace depuis bien des générations. Ils sont installés dans le cœur de la jolie ville d’Eguisheim, dont l’organisation circulaire des remparts peut en dérouter plus d’un. Je ne connaissais pas cette famille ; notre première rencontre fut amicale, simple et chaleureuse.

Christian, Véronique HEBINGER et leur fils Denis. Une famille honnête et travailleuse. Tout cela se ressent dans leurs vins.

Christian et Véronique HEBINGER sont dévoués à leur domaine de 11 hectares produisant bon an mal an 60.000 cols. Denis, leur jeune fils de 20 ans, les rejoint progressivement au domaine. Bouillonnant d’énergie et d’idées, il apporte du sang neuf et la fougue de sa jeunesse.

(suite…)

20 avril 2011

en Alsace : domaine André RIEFFEL, l’écoute du vin.

by Patrick Maclart

Je connaissais déjà le domaine du temps de Julien, le père de Lucas. Le beau domaine André Rieffel de 10 hectares, élaborant 70.000 bouteilles par an (toujours une partie vendue au négoce) a toujours élaboré des vins intéressants, qui interpellent le palais.

C’est désormais Lucas RIEFFEL, 35 ans, qui a pris les rênes du domaine. Sa formation ? L’école de la vigne, comme il aime à le dire. Il représente la troisième génération présente d’un domaine constitué en 1946, et lui depuis 1997 a changé beaucoup de choses… « j’ai commencé par baisser les rendements, je fais des pressurages lents, avec des élevages plus longs, plus suivis. Ensuite, j’ai décidé de passer en bio. Nous en sommes à la deuxième année de conversion, et je fais des essais en biodynamie ». dit tranquillement Lucas.

Lucas RIEFFEL, un gars bien, à l’écoute des autres et de son vin.

(suite…)

19 avril 2011

en Alsace : Vincent STOEFFLER : vraiment impressionnant.

by Patrick Maclart

 Vincent STOEFFLER, 46 ans, est à la tête de son domaine de 16 hectares et élabore chaque année 130.000 cols environ. J’ai été très fortement impressionné par les vins de Vincent. Riches, profonds, qui terroitent bien, lisibles, de garde, et tout ça à un prix raisonnable. Quelle découverte !

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir... C'est bon.

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir… C’est bon.

Depuis 10 ans, Vincent est certifié bio. Cela fait quinze ans qu’il tâtonnait, qu’il cherchait. Avec son BTS viti-oeno obtenu à Beaune et un DNO s’il vous plait reçu à Dijon, il s’est senti rapidement concerné par le respect et la protection de son végétal. Le domaine se divise sur 2 secteurs de qualité : le premier sur Barr, Mittelbergheim et Heiligenstein, et le second Ribeauvillé, Zellenberg et Riquewihr.

(suite…)

18 avril 2011

en Alsace : domaine Charles MULLER à Traenheim : sincérité, finesse et harmonie

by Patrick Maclart

Le domaine Charles MULLER est situé à Traenheim, dans la partie septentrionale de l’Alsace, à laquelle on donne souvent le nom de « couronne d’Or », car elle ceint la région de Strasbourg. Cette entreprise familiale est désormais dirigée depuis 1985 par le fils de Charles, Jean-Jacques. S’étendant sur 11 hectares, une grande partie du vignoble est certifiée ECOCERT depuis 2001. Mais la volonté du respect du végétal était déjà dans les gênes du père. Déjà, il y a des décennies, les labours remplaçaient les désherbants. Il est vrai que le relief, moins accidenté qu’au sud, se prête mieux à ce type de travail. Quoi que…

Jean-Jacques MULLER, modeste, à la recherche du mieux… Qui dans la bouteille ne semble pas être l’ennemi du bien.

Le rendement moyen est d’environ 70 hectolitres à l’hectare. Le domaine produit 100.000 cols par an. Les vins sont axés sur la finesse, la sincérité, l’authenticité.

(suite…)

25 mars 2011

Trilogie en côte de Nuits 2011 à… Morey saint-Denis

by Patrick Maclart

Cela fait des années que Morey saint-Denis organise une dégustation annuelle appellée « carrefour de Dionysos ». Celle-ci a été l’une des premières dans la renaissance des vins de Bourgogne. D’une organisation sans faille, cette année encore elle a donné lieu à un excellent moment professionnel.

De surcroît, cette manifestation s’est alliée à deux autres : « Vosne Millésime« , qui existait déjà, et « de Chambolle en Musigny « , qui à ma connaissance est à sa première édition, en dehors des Grands Jours de Bourgogne.  Désormais cet ensemble de magnifiques appellations s’appelle « Trilogie en côte de Nuits« .

les vins de Morey saint-Denis ont toujours fait partie de mes favoris… Et c’est dans ce village que j’ai eu mes tous premiers cours de dégustation de pinot noir…

L’inconvénient est qu’il me semble diffiicile de tout goûter en une journée. Cette année, ce seront Morey saint-Denis et Chambolle-Musigny qui seront mis à l’honneur. L’année prochaine, je me consacrerai uniquement à Vosne-Romanée.

(suite…)

1 mars 2011

Dégustation de 12 Bourgogne blancs « générique » 2008

by Patrick Maclart

J’ai organisé une dégustation de Bourgogne blancs « génériques » (Dieu que ce mot est laid !), ou régionaux (guère mieux comme adjectif…),  du millésime 2008. Ce fabuleux millésime apportera bien du plaisir dans les années à venir, car il s’agit d’un vrai millésime de garde. Mais qu’en est-il des vins sensés être plus abordables, destinés à une consommation plus rapide ?

Le but de cette dégustation était de confronter des « stars » de Bourgogne, plus connus pour d’autres productions (Anne Gros, Comte Armand, Gambal, Tollot-Beaut), ceux qui ont le terroir et le savoir-faire en vins blancs (JM Boillot, Sylvain Dussort, Sylvain Morey), des seconds couteaux pas assez connus (Thiébault HUBER, Jean-Marc Vincent), et ceux qui ne sont pas supposés en avoir le terroir ni le « coup de patte » à vins blancs (Heresztyn, Naddef).

de gauche à droite : Sylvain MOREY, Jean-Marc-BOILLOT, Comte Armand, Louis Latour Grand Ardèche (bouteille piège), Anne GROS et le domaine TOLLOT-BEAUT

(suite…)

23 février 2011

en Bourgogne, à Volnay – Thomas BOULEY – domaine Jean-Marc BOULEY : l’inné et l’acquis

by Patrick Maclart

Je connais ce domaine depuis les années 90. Le domaine Jean-Marc BOULEY était pour moi une halte incontournable. Les vins présentaient toujours une harmonie, une parfaite balance entre finesse et puissance. De plus, ils avaient un potentiel de garde indéniable; les 1999 que je déguste aujourd’hui me donnent un sourire des plaisirs futurs et à venir pour les vins de ce domaine.

Depuis 2002, c’est Thomas qui est aux manettes de ce domaine d’un peu plus de 7hectares, et produisant en moyenne 40.000 cols par an.

Dès notre première rencontre, tant avec lui qu’avec ses vins, j’ai été stupéfait de ce don inné pour sa compréhension du pinot. Comme Mozart qui n’a jamais eu une leçon de solfège, Thomas a commencé ses vinifications comme si cela faisait partie de sa nature.

Fin, élégant, intelligent et drôle, j’apprécie beaucoup Thomas. De bonnes fées ont dû se pencher sur son berceau…

(suite…)

8 décembre 2010

Comment prendre son pied avec 5 € en poche ?

by Patrick Maclart

Question pertinente, pour nous qui, dans notre société, cherchons le maximum de plaisir pour un prix le plus modique qui soit. Tout d’abord, parce que c’est la crise et qu’on nous le serine tous les jours, ensuite parce que notre société devient décadente, et que l’hédonisme du type XIXème siècle en est un signe avant-coureur.

(suite…)

1 décembre 2010

DEGUSTATION DE VINS ITALIENS A L’HOTEL CRILLON – PARIS

by Patrick Maclart

Il y a quelques temps avait lieu à l’hôtel Crillon de Paris une dégustation de vins italiens. Dénommée « 120 vins d’Italie », elle était organisée par la société CEPPO. Félicitons cette dernière pour la qualité de son organisation et la beauté du cadre pour l’expression de ses crus.

Les prestigieux salons de l’hôtel Crillon se sont avérés être un magnifique écrin pour cette dégustation.

(suite…)

Pages :«12345678»