8 juin 2011

Dégustation de grands domaines d’Alsace à Strasbourg, avec Vinblog.

by Patrick Maclart

Il y a quelques mois, j’étais invité par l’inventif Christian PENNEAU, ludion blogueur et voyageur à une dégustation de grands domaines alsaciens, qu’il avait lui-même réunis dans un cadre somptueux à Strasbourg. Si cette concentration d’immenses talents n’a pas été un succès populaire, il a eu le mérite de constater que les Alsaciens étaient toujours prêts à partager leur travail, leurs émotions, leur savoir-faire, avec des visiteurs quelqu’ils soient.

De mon côté, j’ai comme à mon habitude dégusté l’ensemble des participants à concurrence d’au moins deux vins, sauf un vigneron dont les vins se dégustaient très mal. Par décence, je tais son nom.

On pouvait aussi remarquer la présence du très remarqué justement Emmanuel DELMAS, qui, avec son blog du Sommelier, qui a lui aussi mis les mains dans le charbon pour déguster le maximum de vins. Il était tout aussi enthousiaste que moi, et la fin de soirée entre nous trois blogueurs était drôle, joyeuse, rieuse… Bref tout ce que le vin doit apporter.

d’accord : la finale a peut-être été « joyeuse », « rieuse »… Mais bon sang, ça fait partie du vin tout ça ! De gauche à droite : Emmanuel DELMAS (le blog du sommelier), Christian PENNEAU (vinblog.fr), et moi-même.

(suite…)

7 juin 2011

le nez dans le vert : le premier salon des vins bio du Jura : immense réussite !

by Patrick Maclart

J’étais le 28 mars dernier au premier salon des vins bio du Jura appelé « le nez dans le vert« . Ce salon est une IMMENSE réussite, et quand je dis « immense », c’est un doux euphémisme.

Tout d’abord parce que j’y étais le dimanche 28, au lieu d’y être le lundi 29, journée réservée aux professionnels; des raisons de travail évidentes m’en ont empêchées. Et donc, une affluence, quelle foule ! Et que des sourires, de l’enthousiasme, du bonheur bon enfant… Je m’y suis senti comme un poisson dans l’eau. Plus de mille visiteurs sur le week end, vous avez bien lu !!

Cette réussite vigneronne d’un salon qui se définit comme « authentique et décalé« .

BANDEROLE

 

(suite…)

1 juin 2011

à Chablis : Sébastien CHRISTOPHE : wanted !!

by Patrick Maclart

Ma première rencontre avec Sébastien CHRISTOPHE, jeune vigneron de 35 ans, ne remonte qu’il y a deux ans, aux Grands Jours de Bourgogne. Cette manifestation, durant une semaine, permet de se faire une idée générale des deux derniers millésimes, mais aussi des forces en place.

Alors que je terminais mon tour, ayant dégusté les coups de foudre et coups de gueule (presque) habituels, ce jeune vigneron était là, tranquille, et je me suis dirigé vers lui. Mon instinct, une fois de plus, avait fait son oeuvre. Non seulement j’ai découvert l’un des tous meilleurs jeunes talents du Chablisien, mais aussi un homme droit, net, drôle, volontaire, courageux, et d’une ambition pragmatique. Pas de celle qui comme les échasses vous hausse un homme plus qu’il ne l’élève, mais de celles qui font les bons hommes de la terre.

(suite…)

20 mai 2011

dégustation Saumur-Champigny 2008 : hétéroclite.

by Patrick Maclart

Une grande dégustation de cette belle appellation du Val de Loire. Une cinquantaine d’échantillons, tous millésimés 2008, ont été soumis à la sagacité de mon palais. Les notes vont de 0 à 5 étoiles, et uniquement les vins notés à partir de ** sont repris.

Tous les vins étaient ouverts et servis à température identique et idéale. Les notes sont retranscrites dans l’ordre des vins dégustés, prélevés aléatoirement dans les bouteilles présentes. Bien que les vins n’aient été dégustés à l’aveugle, je n’ai pas tenu compte de la réputation du domaine, tentant de respecter au plus juste, comme une dégustation à l’aveugle.

Je remercie encore le syndicat des producteurs de Saumur Champigny pour cette dégustation et pour leur disponibilité face à mes différentes questions.

LE MILLESIME 2008 EN QUELQUES MOTS

Fort ressemblant au 2007, 2008 est une vraie année de vigneron. Une fleur tardive, de fortes pluies au printemps qui se sont fort heureusement estompées à l’arrivée de l’été. La véraison s’est elle aussi bien passée malgré des températures fraîches. C’est la toute fin de saison qui a permis d’obtenir des résultats satisfaisants. Toutefois, la poussée de mildiou a dû obliger certains à rester près de leurs vignes. C’est là que toute la différence s’est faite. Ceux qui ont été attentifs et instinctifs auront mieux réussi que les autres.

C’est toujours agréable de retrouver le cabernet, surtout quand il est bien franc.

(suite…)

28 avril 2011

en Bourgogne, à Chablis : Roland LAVANTUREUX : le présent composé.

by Patrick Maclart

Roland LAVANTUREUX, 59 ans, est un vigneron pour lequel j’ai beaucoup de respect. Réservé, mais l’oeil plein de malice, débonnaire mais gros bosseur, il n’aime pas se faire mousser et jouer les stars. Son métier, il le maîtrise et cela lui suffit bien.

Roland LAVANTUREUX paraît réservé lorsqu’il vous reçoit. C’est le respect qu’il vous marque. Mais la malice est bien lisible autant dans ses moustaches que dans sa pupille qui pétille…

Le début de l’histoire est un BTS viti oeno à Beaune alors qu’il est tout jeune, et un premier poste chez MOET & CHANDON. A cette époque déjà, Roland avait envie de créer quelque chose, mais quoi ? Facile d’avoir des idées, mais plus compliqué de les mettre en pratique. «De toute façon, c’était dans mes gênes», explique Roland.

(suite…)

26 avril 2011

à Pouilly : le domaine Cheveau… l’étalon au grand trot.

by Patrick Maclart

C’est un vrai domaine familial, qui a commencé dans les années 50 et qui en est à sa deuxième génération. Tout le monde y travaille : père, mère, belles-filles, tout le monde met la main à la pâte. André et Michel d’abord, Nicolas et Julien aujourd’hui. Le premier privilégiant la cave et le commerce, le second étant vraiment passionné par le végétal, la vigne.

Une belle famille vigneronne, respectueuse et respectée.

Le domaine CHEVEAU s’étend sur 15 hectares, dont des vignes en métayage à mi-fruit. La production s’élève à 70.000 bouteilles par an environ. Dès 2008, la totalité de la production est mise en bouteilles à la propriété.

(suite…)

21 avril 2011

en Alsace, Véronique et Christian HEBINGER : une montre en or !

by Patrick Maclart

La famille HEBINGER élabore du vin en Alsace depuis bien des générations. Ils sont installés dans le cœur de la jolie ville d’Eguisheim, dont l’organisation circulaire des remparts peut en dérouter plus d’un. Je ne connaissais pas cette famille ; notre première rencontre fut amicale, simple et chaleureuse.

Christian, Véronique HEBINGER et leur fils Denis. Une famille honnête et travailleuse. Tout cela se ressent dans leurs vins.

Christian et Véronique HEBINGER sont dévoués à leur domaine de 11 hectares produisant bon an mal an 60.000 cols. Denis, leur jeune fils de 20 ans, les rejoint progressivement au domaine. Bouillonnant d’énergie et d’idées, il apporte du sang neuf et la fougue de sa jeunesse.

(suite…)

20 avril 2011

en Alsace : domaine André RIEFFEL, l’écoute du vin.

by Patrick Maclart

Je connaissais déjà le domaine du temps de Julien, le père de Lucas. Le beau domaine André Rieffel de 10 hectares, élaborant 70.000 bouteilles par an (toujours une partie vendue au négoce) a toujours élaboré des vins intéressants, qui interpellent le palais.

C’est désormais Lucas RIEFFEL, 35 ans, qui a pris les rênes du domaine. Sa formation ? L’école de la vigne, comme il aime à le dire. Il représente la troisième génération présente d’un domaine constitué en 1946, et lui depuis 1997 a changé beaucoup de choses… « j’ai commencé par baisser les rendements, je fais des pressurages lents, avec des élevages plus longs, plus suivis. Ensuite, j’ai décidé de passer en bio. Nous en sommes à la deuxième année de conversion, et je fais des essais en biodynamie ». dit tranquillement Lucas.

Lucas RIEFFEL, un gars bien, à l’écoute des autres et de son vin.

(suite…)

19 avril 2011

en Alsace : Vincent STOEFFLER : vraiment impressionnant.

by Patrick Maclart

 Vincent STOEFFLER, 46 ans, est à la tête de son domaine de 16 hectares et élabore chaque année 130.000 cols environ. J’ai été très fortement impressionné par les vins de Vincent. Riches, profonds, qui terroitent bien, lisibles, de garde, et tout ça à un prix raisonnable. Quelle découverte !

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir... C'est bon.

Vincent STOEFFLER, sage et pragmatique, élabore des vins concentrés et de terroir… C’est bon.

Depuis 10 ans, Vincent est certifié bio. Cela fait quinze ans qu’il tâtonnait, qu’il cherchait. Avec son BTS viti-oeno obtenu à Beaune et un DNO s’il vous plait reçu à Dijon, il s’est senti rapidement concerné par le respect et la protection de son végétal. Le domaine se divise sur 2 secteurs de qualité : le premier sur Barr, Mittelbergheim et Heiligenstein, et le second Ribeauvillé, Zellenberg et Riquewihr.

(suite…)

18 avril 2011

en Alsace : domaine Charles MULLER à Traenheim : sincérité, finesse et harmonie

by Patrick Maclart

Le domaine Charles MULLER est situé à Traenheim, dans la partie septentrionale de l’Alsace, à laquelle on donne souvent le nom de « couronne d’Or », car elle ceint la région de Strasbourg. Cette entreprise familiale est désormais dirigée depuis 1985 par le fils de Charles, Jean-Jacques. S’étendant sur 11 hectares, une grande partie du vignoble est certifiée ECOCERT depuis 2001. Mais la volonté du respect du végétal était déjà dans les gênes du père. Déjà, il y a des décennies, les labours remplaçaient les désherbants. Il est vrai que le relief, moins accidenté qu’au sud, se prête mieux à ce type de travail. Quoi que…

Jean-Jacques MULLER, modeste, à la recherche du mieux… Qui dans la bouteille ne semble pas être l’ennemi du bien.

Le rendement moyen est d’environ 70 hectolitres à l’hectare. Le domaine produit 100.000 cols par an. Les vins sont axés sur la finesse, la sincérité, l’authenticité.

(suite…)

Pages :«12345678»