7 février 2012

en Suisse, le domaine la Colombe : avancer dans le chemin

by Patrick Maclart

Dès le premier contact, on sent chez Raymond PACCOT , l’homme de conviction, de caractère, pour qui la ligne droite est peut-être le chemin le plus court, mais pas forcément le meilleur.

Raymond représente la troisième génération de vignerons. Il a converti le domaine à la biodynamie en 2000. « On gagnait des concours, on avait des vignes luxuriantes, mais je me suis rendu compte que plus on mettait de l’engrais, plus on gagnait. Ca allait sans m’aller. ». Cette vision reflète bien le personnage.

j’admire Raymond PACCOT pour l’ouverture d’esprit qu’il a pu avoir, et de la réceptivité de ses rencontres. A gauche sur la photo, Arnaud MATHEY, son responsable administratif et commercial.

(suite…)

24 janvier 2012

en Alsace : Clément KLUR : la biodynamie tout sourire !

by Patrick Maclart

Clément KLUR, 50 ans, est l’un des vignerons les plus souriants que je connaisse. Séparé de son cousin Jean-Paul STOECKLE (le domaine s’appellait KLUR-STOECKLE; et ils sont restés en bons termes), afin de se lancer dans la culture bio, c’est aujourd’hui une étape supplémentaire atteinte avec la biodynamie.

souriant, commerçant et communicatif, Clément KLUR a le sens de l’accueil.

« C’est mon épouse qui m’a poussé, déclare Clément. Elle a toujours été totalement convaincue du bio, d’une autre voie de vie. Même notre maison est bio, avec des matériaux respectueux. Les gîtes que nous avons construits sont eux aussi bio. Je pense que la proximité de l’Allemagne y est pour beaucoup. Ce pays a au moins 15 ans d’avance dans ce domaine ».

(suite…)

17 janvier 2012

à Barbaresco, Andrea SOTTIMANO : la forza tranquilla.

by Patrick Maclart

Andrea SOTTIMANO, 36 ans, représente seulement la deuxième génération du domaine. « C’est mon père Rino qui l’a créé de toutes pièces. Quelques études d’oenologie, quelques achats de parcelles, et il s’est lancé en 1971 », me dit calmement Andrea.

Andrea SOTTIMANO peut paraître jeune aux yeux de certains. C’est un homme à la détermination réfléchie, à l’expérience riche de l’écoute des autres… C’est la forza tranquilla. Ici, la vigne de « la Cotta », au nord de l’appellation, sur argilo-calcaire blanc. Appréciez la présence d’herbes, et donc l’absence de désherbant…

Le tableau est déjà peint : c’est un domaine hors du commun où l’homme a vraiment sa place, et ça se sent. Andrea est né dans la vigne… « J’adorais aller dans la vigne dès tout petit, monter sur le tracteur avec mon père. En tout cas, mon père ne m’a jamais forcé à devenir vigneron. C’est un choix personnel que j’ai fait dès l’âge de 14 ans. J’ai pris seul cette décision ». Là encore, l’homme s’exprime et son calme tranche tant avec sa détermination.

(suite…)

13 janvier 2012

à Chassagne-Montrachet : le domaine BOUARD-BONNEFOY : un pneu, passionnément…

by Patrick Maclart

Qui aurait pu croire que le destin de Fabrice BOUARD tiendrait à un pneu crevé ? Et c’est pourtant le cas.

Fabrice BOUARD, 41 ans, est avec sa charmante épouse Carine à la tête d’un domaine de 5 hectares élaborant aujourd’hui 12.000 bouteilles de vins par an; une partie est encore vendue au négoce. Il y a encore quelques années, Fabrice était gendarme en outremer. Il avait épousé la même carrière que son père.

Courageux, humble, souriant, Fabrice BOUARD, tout comme son épouse, est un type qui a les valeurs d'un vrai bonhomme de la terre.

Courageux, humble, souriant, Fabrice BOUARD, tout comme son épouse, est un type qui a les valeurs d’un vrai bonhomme de la terre.

(suite…)

20 décembre 2011

à Chablis : Jean-Pierre GROSSOT : du caractère et du terroir.

by Patrick Maclart

Jean-Pierre GROSSOT n’est pas homme à se laisser faire, et ça se sent dès le premier contact. A 53 ans, ce vigneron de caractère (avec des vins qui lui ressemblent bien !) trace son chemin comme la charrue son sillon. Il sait où il va : la qualité et l’expression de ses terroirs. Avec lui, on comprend vite la différence entre compétence et capacité. Il possède peu de diplômes (un C.A.P. viti-oeno obtenu à Saint-Bris), mais s’avère être l’un des vignerons les plus compétents et des plus talentueux du chablisien, et la dégustation confirme !

Jean-Pierre Grossot, un excellent vigneron.

(suite…)

14 décembre 2011

à Pommard, le domaine PARENT : mo-nu-men-tal !!

by Patrick Maclart

C’est un domaine emblématique de la côte de Beaune, et de toute la Bourgogne. L’histoire a illuminé ce domaine, et vice versa. Au XVIIIème siècle, Etienne PARENT, tonnelier de son état, a été le guide burgonde de Benjamin Franklin, qui deviendra Ambassadeur des USA en France, entre autres. Ce dernier par ailleurs fera connaissance sans le savoir avec le phylloxera. En effet, les pieds de vigne qu’il avait apportés de Burgondie afin de les replanter dans sa propriété de Monticello en Virginie mourraient tous mystérieusement après quelques années…

Ce sont aujourd’hui les deux filles, Catherine et Anne PARENT, qui sont aux commandes de ce patrimoine de 10 hectares, parmi les plus beaux crus de la côte. Repris en 1998, ces deux dames possèdent pour moi la trinité bourguignonne : la volonté, la discrétion et la qualité de l’accueil.

Anne PARENT est un monument de volonté et d’énergie. En plus du talent, elle a compris que parler de son vin était essentiel. Je ne vais pas vous le cacher : je l’adore.

(suite…)

16 novembre 2011

à Pommard : Jean-Marc BOILLOT : l’humble sourire.

by Patrick Maclart

Une dégustation au domaine Jean-Marc BOILLOT, c’est avant tout un grand plaisir. Les vins y sont aromatiques, intenses, riches et profonds, mais sont aussi conformes à leur terroir. Ensuite, c’est la personnalité de Jean-Marc, pas bavard pour deux sous, mais tellement habité par son travail, son crédo. Puis sa fille Lydie, tout aussi discrète, tout aussi impliquée. Et on trouve chez ces deux là un même regard, dans la même direction… Cette direction : le meilleur des vignes.

Jean-Marc BOILLOT et sa fille Lydie. Les deux ont appris que le silence était parfois bien plus parlant que les mots.

(suite…)

8 novembre 2011

à Châteauneuf-du-Pape, le domaine du Banneret, Jean-Claude VIDAL : la tradition sur votre table.

by Patrick Maclart

Le nom du domaine vient d’une très ancienne fonction. En effet, le Chevalier Banneret est celui qui avait le privilège de hisser les couleurs du roi. Et nul doute que Jean-Claude VIDAL, actuel propriétaire du domaine, ait envie de hisser haut les couleurs de Châteauneuf !

Ce domaine existe depuis la nuit des temps et Jean-Claude, 72 ans le maintient debout tout comme lui. La pleine forme, les moustaches glorieuses, il prend son temps lorsqu’on le questionne, et sa réflexion est souvent éclairée par la malice de ses yeux. La très charmante Audrey, fille du domaine, assurera la pérennité du domaine car, tout comme son père, elle maintient haut et fort les couleurs du domaine : la tradition.

Pour Jean-Claude VIDAL, un maître-mot dans l’élaboration de ses vins : la tradition. Les 13 cépages (voire 14 !) présents dans les assemblages, pas de cuvée « Parker », et sa fille Audrey qui suit dans ses pas.

Jean-Claude a une trajectoire étonnante et amusante. Architecte-urbaniste de formation, il gère durant plus de 20 ans son cabinet d’architecture, basé à Toulouse, sans s’imaginer un jour qu’il pourrait épouser la vigne.

(suite…)

1 novembre 2011

à Barolo, Giuseppe RINALDI, le Paolo Conte de la vigne.

by Patrick Maclart

Giuseppe RINALDI (Beppe pour les intimes) a fêté ses 63 ans cette année. Il représente la 5ème génération d’un domaine très traditionnaliste. J’ai l’intime conviction que le temps n’a pas le même impact sur lui. Ses filles Marta et Carlotta, encore bien jeunes, se préparent toutefois à une relève qui sera tout, sauf simple. En effet, Beppe est exigeant, et ne pense pas que facile soit le chemin à suivre, malgré l’image de dilettante qu’il essaie de se donner. Sa passion des Lambretta avec leur mécanique complexe et capricieuse (c’est pour ça qu’il les préfère aux Vespa) en est la preuve… mécanique.

Sa voix rocailleuse, son discours toujours intéressant, sa profonde richesse humaine… Beppe fait partie des plus belles rencontres oenologiques de ma vie.

(suite…)

28 septembre 2011

à Gamay Saint-Aubin : domaine Jean-Claude BACHELET : sorciers du chardonnay

by Patrick Maclart

J’ai découvert ce domaine, dont l’origine remonte au XVIIIème siècle, au milieu des années 90; il n’est jamais trop tard pour bien faire. Jean-Claude, le père, recevait toujours avec gentillesse et surtout énormément d’humilité. Je trouvais chez cet homme des paroles sobres et justes, et lorsque je lui demandais : « alors, Monsieur Bachelet, c’est quoi votre truc pour faire ces vins aussi intenses ? », il répondait vaguement, ou par des évidences, comme si tout cela somme toute était normal.

Jean-Baptiste et Benoît sont aujourd’hui à la tête du domaine. Et bon sang ne saurait mentir, ils ressemblent tous les deux à leurs parents, car n’oublions pas la maman qui a aussi son rôle.

gentils, humbles, sensés, les frères Bachelet (Jean-Baptiste à gauche, Benoît à droite) ont bien des qualités humaines.

(suite…)

Pages :«12345678»