23 mai 2017

en Saumur-Champigny, Bruno DUBOIS : les voyages forment les cultures…

by Patrick Maclart

Bruno DUBOIS, 46 ans, a repris le domaine en 2002… « c’était un domaine familial de 25 hectares qui appartenait à mon père et mon oncle. Ils travaillaient déjà le sol en partie avec un enherbement et cavaillonnages. Mais les cavaillons étaient désherbés. » Bruno bossait déjà au domaine, mais profite de ce moment pour parfaire son écolage et sa curiosité. Il partira donc à gauche à droite, où il va apprendre plein de choses, que ce soit à la Tour du Bon à Bandol ou dans le Beaujolais.

Bruno DUBOIS est un homme, avec ses doutes, ses interrogations, ses envies, ses volontés. Tout, sauf un être bouffi de certitudes.

Bruno DUBOIS est un homme, avec ses doutes, ses interrogations, ses envies, ses volontés. Tout, sauf un être bouffi de certitudes.

Dès qu’il avait la possibilité, il partait, rencontrer notamment Marcel LAPIERRE en Beaujolais ; la famille le laissant faire… « c’est une grande chance qu’ils m’ont laissée » affirme-t-il reconnaissant.

(suite…)

28 mars 2017

en Saumur-Champigny, avec Bruno DUBOIS, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Bruno DUBOIS est un vigneron qui a appris de ses voyages. Certes, ils forment la jeunesse. Mais avec l’écoute, il forme la culture, quelle qu’elle soit. Les rencontres sont toujours une force, et Bruno saura la saisir.

Il reprend le domaine familial, prendra le temps de convertir celui-ci à la culture biologique, et aussi en biodynamie, non-labellisé de par le ridicule des normes. Je l’appuie.

(suite…)

8 février 2017

à Vouvray, Benoît GAUTIER, au domaine de la Châtaigneraie : mouvement utile

by Patrick Maclart

Benoît GAUTIER, 55 ans, a créé son domaine ex nihilo… « je souhaitais créer mes vins, m’exprimer, que j’étais capable de faire des choses. Mais mon père n’était pas prêt de lâcher les rênes. J’ai donc fondé mon domaine et loué des vignes ». On sent la volonté dans le propos, d’être autonome, de décider. Il va donc commencer avec 3 hectares en 1981, et l’opportunité en 1984 de doubler sa superficie, en achetant 3 hectares… « c’était une vigne quasiment en friches, et n’oublions pas qu’à l’époque les taux d’intérêt étaient à 13 % ! Et j’ai reconnaissance pour mon père qui m’a gracieusement loué des terres » ajoute-t-il redevable. Il se marie en 1987, son épouse Patricia s’occupe de la comptabilité.

Benoît GAUTIER à 55 ans dispose de plus d'énergie que bien des jeunes, et de plus d'idées que bien des chercheurs. Toujours en mouvement, et pas pour brasser de l'air !

Benoît GAUTIER à 55 ans dispose de plus d’énergie que bien des jeunes, et de plus d’idées que bien des chercheurs. Toujours en mouvement, et pas pour brasser de l’air !

(suite…)

8 novembre 2016

à Vouvray, chez Benoît GAUTIER à la Châtaigneraie, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Benoît GAUTIER à Rochecorbon, excellent vigneron et papa de l’excellentissime Vouvray « clos la Lanterne », est aussi une vraie pile électrique. Toujours en mouvement, l’énergie et l’imagination d’un tout jeune malgré son âge mesuré, il avance avec volonté et intelligence, mille idées à la minute, dont un bon paquet de bonnes.

Rencontrer Benoît, c’est rencontrer un vrai bonhomme, un mec tout simple, avec un cœur gros comme ça, du rire plein la bouche et des bouteilles plein la table. On ne peut que passer un bon moment chez lui, où il vous écoutera, sourira, échangera. Bref, viendez !

(suite…)

28 septembre 2016

à Bourgueil, au domaine de l’Oubliée, Xavier COURANT, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Xavier COURANT a créé le domaine de l’Oubliée à Saint-Patrice, en Bourgueillois. Il a choisi sa vie, enfin il subit la vie qu’il a choisie, comme il l’aime à dire. Caviste, il voulait élaborer des vins qui lui ressemblent, « féminins » comme il l’aime à le dire, soyeux, et du plus droit chemin du terroir.

C’est chose qui sera faite lors de son installation dans le pays de Bourgueil. Et c’est réussi. Ses vins sont caressants, charmeurs, et droits, purs, nets. Le vin le plus viril de sa gamme ? Son blanc de chenin, qui lui, même s’il n’est pas une brute épaisse, a du punch et du caractère à revendre.

(suite…)

11 mars 2014

MILLESIME BIO 2014 à Montpellier : mes gros, gros coups de coeur !

by Patrick Maclart

Il y a quelques semaines je me rendais au salon des vins biologiques appelé « Millésime Bio ». Bien que je soutienne ce mode de culture dans la vigne, je vous avoue que c’était mon premier salon et c’est quand même intimidé que je me rendais au parc des Expositions de Montpellier.

millesime bio

La philosophie de ce salon est de ne pas regrouper par nationalités ou appellations les vignerons bio. L’organisation estime en effet que le fanion fédérateur de ces producteurs est la culture biologique. C’est donc tout naturellement que ceux-ci soient tous mélangés, quel que soit le pays ou l’AOC. Cela implique des déplacements dans tous les sens, et je vous avoue que ce salon ne brille pas par un fléchage et des numérotations avenantes. Mes jambes ont travaillé autant que mes papilles…

(suite…)

2 juillet 2013

Bourgogne Wineblog déguste les Savennières et Savennières Roche-aux-Moines !!

by Patrick Maclart

J’étais invité il y a quelques mois lors des salons des vins de Loire à une grande dégustation des Savennières et de Roche-aux-Moines. La possibilité pour moi de redécouvrir l’une des plus belles appellations de France, voire du monde. Je profite de la présente pour remercier les syndicats de Savennières et de Savennières Roche-aux-Moines de leur disponibilité. Je remercie aussi le travail de l’agence Clair de Lune de Lyon d’organiser autant les déplacements que les communications officielles.

PORTRAIT

En effet, depuis des années que je déguste ou bois des vins de ces AOC, c’est à chaque moment un monumental frisson, vraiment la sensation qu’il s’agit là d’un immense terroir, avec une expression dans le verre qui n’appartient qu’aux vins de ce coin. Les prix restent raisonnables au vu de l’incommensurable expression et de la qualité générale de ces AOC.

(suite…)

14 mai 2013

salon des Vins de Loire 2013 : dégustation des vins rouges bio !!

by Patrick Maclart

Durant le Salon des Vins de Loire à Angers, les vignerons bio de cette belle région eurent l’idée d’un rassemblement en stand commun. En voilà une idée qu’elle est bonne. Les 94 vignerons certifiés de cette grande et belle contrée faire front commun pour présenter leur production, l’idée ne pouvait que me séduire.

PORTRAIT

Ce n’est pas tous les jours que j’ai la possibilité de tâter de ces dives bouteilles. En effet, une année comprend 365 jours et elles sont déjà bien meublées. D’autre part, la Loire a été longtemps un vignoble difficile à atteindre par la route de Burgondie. Le vignoble du Centre demande la traversée du Morvan, entre des virages à faire pâlir le rallye de Monte-Carlo, et ses camions chargés d’arbres. Quant aux autres, la traversée de la forêt avant l’arrivée à Orléans était la route de tous les périls, entre ces curieuses camionnettes éclairées même de nuit (!) et les radars à foison. Malgré le contournement, le réflexe d’y aller n’est pas toujours spontané.

(suite…)

7 mars 2013

le salon des vins de Loire 2013 : humeurs, bonheurs, coups de coeur…

by Patrick Maclart

Chaque année à Angers a lieu le salon des vins de Loire. Une occasion unique pour moi Bourguignon de tâter de la production ligérienne. Nous partageons ici beaucoup de qualités communes avec nos amis de la Loire : truculence, partage, sens du terroir, respect du végétal… Mais aussi plein de choses nous séparent, comme justement cette myriade de terroirs, de cépages. Auparavant, ce vignoble était difficilement accessible de Bourgogne, mais le nouveau contournement autoroutier permet désormais de s’y rendre plus facilement.

J’ai toujours des vins de Loire une image de vins gaillards et digestes, mais aussi de vins de terroir d’exception. En effet, qui pourrait oser dire que Savennières, Sancerre, Chinon, n’élaborent que des vins de cépages ? Il y a en Loire des vins remarquables, et à des prix d’une douceur qui n’est pas sans évoquer le fil du cours de la Loire…

(suite…)

22 octobre 2012

Dégustation express : Vouvray dans tous ses états

by Patrick Maclart

J’ai organisé il y a quelque peu une dégustation de quelques bouteilles de Vouvray, achetées à la maison des vins de Loire à Tours.

Afin que la dégustation se passe sous les meilleurs auspices, les vins ont dans un premier temps reposé dans ma cave.

5 heures avant la dégustation, ils ont subi la technique du « out and in », soit que les vins ont été carafés afin de les aérer, puis remis dans leurs bouteilles.

Tous les participants, avant la dégustation.

(suite…)

Pages :12»