28 septembre 2012

Bourgogne Wineblog rencontre les vigneronnes de Sicile !

by Patrick Maclart

Je déteste les dégustations réservées aux femmes vigneronnes. En effet, pourquoi les femmes seraient-elles plus à même de faire du vin ? En ce qui me concerne, je les sens ni plus, ni moins capables. Simplement capables. Je me définis ainsi comme un féministe convaincu car pour moi, la femme est l’égal de l’homme, ni plus, ni moins. Quoi que la femme soit dotée de quelques rondeurs ça et là qui lui donnent tant de charme, rondeurs que j’aime tant à retrouver dans les vins par ailleurs. Cette ghettoïsation m’agace et si on continue dans cette société qui veut ABSOLUMENT opposer les deux sexes, alors que tout doit être fait pour les rapprocher, quelle sera la prochaine étape ? Les nains du vin ? Les hémorroïques du vin ? Les vins des natifs du verseau ? Mais où allons-nous ? 

Alors pourquoi donc accepter cette invitation là ? Deux raisons à cela. Tout d’abord parce qu’elle était organisée par mon excellente amie Karin MERIOT. Parfaite dans son rôle de maîtresse de maison (elle reçoit comme chez elle, du simple, du chaleureux), elle a réussi à me convaincre. Ensuite, le sujet était plus qu’intéressant. Même si je n’aime pas ces catégories à l’idée universelle que je me fais du vin, il faut reconnaître qu’il est difficile de résister à une femme italienne.

(suite…)

25 septembre 2012

en Toscane, à San Gimignano : PALAGETTO : un bon soldat.

by Patrick Maclart

Sabrina NICCOLAI représente la deuxième génération du domaine PALAGETTO, qui a été acquis et développé par son père qui avait fait fortune dans la vente de camping-cars. Cet homme de crédo nous a quittés récemment, et fort heureusement sa descendance a décidé de continuer son oeuvre créée il y a une trentaine d’années. Toutefois prise par des engagements professionnels, c’est Anna CARLUCCI, responsable commerciale du domaine, qui me recevra et animera avec talent la dégustation.

la visite avec Anna CARLUCCI, responsable du domaine, a été un enchantement. Elle s’est mise en quatre, très professionnelle, et ce fut un grand moment de plaisir. Merci Anna.

Le domaine s’étend sur 44 hectares de vignes en production, et 10 qui viennent d’être plantés. Les cépages sont principalement le sangiovese, le merlot, la syrah, le cabernet sauvignon pour les rouges. Les blancs sont principalement issus de vernaccia, vermentino, sauvignon et chardonnay. Le domaine comprend aussi 20 hectares d’oliviers, et dispose de son propre moulin. L’ensemble se décline en trois entités : « Palagetto » pour San Gimignano, « podere Bellarina » à Montalcino, et « Pian de Cerri » en DOC Montecucco, au nord-est de la Toscane.

(suite…)

1 août 2012

Bourgogne Wineblog en Toscane, à San Gimignano, PALAGETTO : la vidéo !

by Patrick Maclart

La maison PALAGETTO à San Gimignano est une maison bien sage, bien rangée… Point de feu d’artifice, d’esbroufe ou de falbalas, ici on travaille, et bien.

La vernaccia, spécialité locale de San Gimignano, est bien travaillée, avec de la personnalité et de l’identité. Les autres cépages, sangiovese, syrah, cabernet sauvignon et merlot ne sont pas en reste, et entrent dans diverses cuvées du domaine.

Anna CARLUCCI, responsable commerciale du domaine, fut une hôtesse merveilleuse en l'absence de la propriétaire, qui a eu un empêchement de dernière minute.

(suite…)

18 mai 2012

en Toscane, à San Gimignano : STROZZI : une famille riche de vies.

by Patrick Maclart

On ne peut évoquer la Toscane sans évoquer la famille STROZZI. Présente depuis plus d’un millénaire, élaborant des vins depuis le XIIème siècle, cette famille a été durant des siècles la grande rivale des Médicis dont ils étaient les ennemis jurés. Aujourd’hui, fort heureusement, les choses se sont apaisées et c’est la très jolie et souriante Natalia qui représente les vins du domaine.

Natalia STROZZI dispose de bien des qualités pour séduire son auditoire : finesse d’esprit, élégance, noblesse, humour et beauté. Les dieux ont été bien généreux… Ce sont les Médicis qui doivent grommeler…

(suite…)

24 avril 2012

à Barolo, chez Silvio GRASSO : écoute et adaptabilité.

by Patrick Maclart

Le jeune Silvio GRASSO, 25 ans, représente la 4ème génération du domaine qui porte son nom, bien qu’en fait Silvio porte le même prénom que son grand-père. La propriété a été créée en 1909. Il s’agissait d’une activité multiple, avec des fruits, des noisettes, du bétail et du vin.

En 1982, Alessio Federico, le père de Silvio et actuellement aux manettes, décide avec son frère de séparer les activités. Ce dernier prendra la partie « agricole », Alessio s’occupera lui des vignes.

Alessio Federico & son fils Silvio. Le fils porte le même prénom que le fondateur, le père d’Alessio. J’aime l’Italie et son sens de la famille.

(suite…)

17 avril 2012

en Toscane, à San Gimignano, au domaine STROZZI : la vidéo !

by Patrick Maclart

Ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une vraie princesse. Et belle comme le jour de surcroît ! Mais attention, chez STROZZI, le vin est une affaire de famille, et qui dure depuis le XIIème siècle !

Tout est superlatif, élégant, raffiné. Natalia STROZZI, danseuse et comédienne,  se met vraiment en quatre pour faire d’une dégustation un instant de magie, où le temps est une histoire…

(suite…)

5 avril 2012

à Barolo, Lorenzo ACCOMASSO : tempo sospende il tuo volo…

by Patrick Maclart

Parfois, on sent dès le départ qu’un article ne sera pas simple à élaborer, à rédiger, à construire. Ne voyez rien de négatif à mes propos, c’est que quelquefois il est difficile de structurer l’entretien et de lui donner une forme académique. C’est ici le cas avec Lorenzo ACCOMASSO.

Déjà, il faut trouver le domaine. Situé dans la descente de la Morra, dans le quartier d’Annunziata, il se trouve à la sortie d’un virage, et signalé par une pancarte minuscule. On ne fait rien ici pour appâter le touriste. Lorenzo ACCOMASSO, fringant octogénaire, est toujours à la tête de son petit vignoble de 3.5 hectares produisant bon an mal an 7 à 8.000 bouteilles, mais quelles bouteilles mes amis ! Que du Barolo, et du pur, du dur, du vrai.

Lors de l’entretien, Enzo me dit « tu appeleras mon article ‘la biesta rara’ (la bête rare), « , pour après se raviser en me disant : « non, je ne suis quand même pas une bête »… Du Accomasso pur nebbiolo !

(suite…)

29 mars 2012

Bourgogne Wineblog à Barolo, chez Silvio GRASSO, la vidéo !

by Patrick Maclart

Alessio GRASSO et son fils Silvio (le prénom du domaine vient du grand-père qui s’appellait lui aussi Silvio) élaborent des Barolo de plaisir pur. Plutôt dans un style moderne, de macération plus courte, les vins sont gorgés de fruits et de flaveurs complexes, sans pour autant renier leur origine. Une cuvée quant à elle est vinifiée dans le plus pur style traditionnel du Barolo, avec une macération de 40 jours, voyez donc !

Alessio, son épouse, son fils, toute cette famille a une qualité d’accueil et une sincérité rares… Une visite chez eux s’apparente à une visite chez des amis d’Italie… Et les prix étant raisonnables, vous repartirez forcément avec quelques cartons.

(suite…)

27 mars 2012

à San Gimignano : Montenidoli, Elisabetta FAGIUOLI : ceci est mon terroir.

by Patrick Maclart

Aller chez Montenidoli, c’est une aventure, que dis-je, une épopée… Le domaine se situe à près de 4 kilomètres de piste de la célèbre ville de San Gimignano, et je n’exagère pas ! Une fois trouvée la petite route avant le commissariat de police, il vous faudra rouler deux kilomètres sur un chemin escarpé et doté de nids d’autruches. Là, une petite flèche verte vous montrant la direction à gauche, et sobrement peinte en blanc « Montenidoli ». Vous n’êtes qu’à la moitié du périple. Continuent encore des chemins qui là grimpent… Vous allez atteindre les nuages, nenni ! Vous êtes qu’à une certaine hauteur, là où se trouve le domaine. Et si vous souhaitez aller voir le terroir unique du trias, il vous faudra affronter alors un chemin que la bataille de Verdun jalouserait, avec ses nids de ptérodactyles, et où vos vertèbres seront mises à rude épreuve. Mais c’est alors que vous toucherez avec grâce et vérité à un terroir d’exception et une vigneronne du même tonneau.

derrière ce sourire qu’elle a toujours, car elle trouve que la vie est belle, il ronronne un caractère volontaire et trempé… Ne vous y fiez pas, Elisabetta EST Montenidoli.

(suite…)

13 mars 2012

à Barbaresco, chez Angelo GAJA : visite d’un monument.

by Patrick Maclart

Aller chez GAJA en Piémont, c’est comme aller à Lourdes quand on est catholique, ou aller sur le mont Athos quand on est orthodoxe. Quoique la visite dans cette prestigieuse propriété n’a rien de reposant. Je vous explique ci-après le pourquoi.

Bouillonnant, communiquant, talentueux, Angelo GAJA est attachant et charismatique. Après, c’est une question de goût. Son discours empreint d’un pragmatisme paysan m’a séduit.

(suite…)

Pages :«1234567»