14 janvier 2014

le 28ème concours des vins de Chablis, vous saurez tout, tout, tout !!

by Patrick Maclart

J’ai eu l’immense plaisir d’être invité au dernier concours des vins de Chablis, le 28ème du nom. Comme à son habitude, ce concours permet une confrontation sympathique entre vignerons. L’adresse habituelle ? Le Petit Pontigny, bâtiment du XIIème siècle, construit pour être un chai, et désormais endroit de libations chablisiennes.

bel endroit que ce Petit Pontigny, et lieu d'un concours dont le sérieux n'est plus à démontrer.

bel endroit que ce Petit Pontigny, et lieu d’un concours dont le sérieux n’est plus à démontrer.

Une fois de plus, je me retrouve ce samedi matin, le deuxième de l’année, de bonne heure et de bonne humeur, papilles affûtées à affronter les Chablis qui me seront proposés. Afin d’éviter tout copinage, tout arrangement ou toute amitié pas forcément bien placée, les vignerons de Chablis ont eu une amusante et intelligente idée : le numéro de table est attribué en fonction de votre arrivée. Donc impossible de savoir dans quel jury vous vous trouverez. Pour moi, pas une mauvaise pioche. Je me retrouve au jury n° 16, qui va déguster les premiers crus de la rive gauche. Plus tourmentés, d’expositions complètement différentes, ces premiers crus moins prestigieux pour certains auront d’autant plus de mérites s’ils vont chercher quelques médailles.

(suite…)

17 décembre 2013

à Vosne-Romanée, le domaine Jean TARDY, Guillaume TARDY : savoir où on est

by Patrick Maclart

Alors que je participais à la manifestation « Vosne Millésimes » (pour voir l’article consacré, CLIQUEZ ICI), je découvrais pour la première fois un domaine bien discret, le domaine Jean TARDY. Un jeune homme me fit déguster ses cuvées et je fus surpris d’une part de mon ignorance concernant ce domaine, mais aussi de la haute qualité de sa production, d’une expression sans pareille, avec des vins vineux, présents sans être lourds ou vulgaires. Au contraire, la distinction était plus qu’au rendez-vous. Il me fallait donc prendre rendez-vous avec ce vigneron modeste et lucide, et ce fut chose faite.

la grande force de Guillaume TARDY ? Savoir où il est, tant dans ses qualités, ses vignes, ses vinifications. Napoléon disait que la grandeur d'un homme résidait dans la connaissance exacte de ses limites; à méditer...

la grande force de Guillaume TARDY ? Savoir où il est, tant dans ses qualités, ses vignes, ses vinifications. Napoléon disait que la grandeur d’un homme résidait dans la connaissance exacte de ses limites; à méditer…

Par un froid matin de juillet (authentique !), je me garais devant une maison d’apparence modeste mais confortable, avec une minuscule plaque sur le muret, j’y étais. Le jeune vigneron en question vient alors m’accueillir, et c’est Guillaume TARDY.

(suite…)

12 décembre 2013

Roi Chambertin 2013 : Bourgogne Wineblog déguste l’intégrale des Gevrey village 2012 !!

by Patrick Maclart

 J’étais invité voici quelques jours à la dégustation annuelle des primeurs 2012 à Gevrey-Chambertin pour un évènement qui désormais s’appelle « Roi Chambertin ». Cette dénomination renaît de ses cendres. Dans les années 80, c’était une festivité dont seuls les Bourguignons ont le secret, et qui était d’un succès hors pair, avec dégustations et libations de bon aloi. Qui sait que peut-être un jour, cette réjouissance, avec confrérie allant de pair, pourrait vraiment ressusciter…

DSC04523

Là en l’occurrence, il s’agit de choses bien plus sérieuses. Gevrey-Chambertin refuse la pantalonnade des dégustations primeur de printemps. A cette date, les vins ne sont vraiment pas prêts, en fin de fermentations malolactiques, ou pendant. Le pinot noir ne se soumet pas à l’homme, aussi critique ou Anglo-Saxon soit-il. Comme en Bourgogne on prend le temps de vivre et de mourir, notre cépage emblématique s’est adapté à notre esprit. C’est pourquoi Gevrey a décidé de présenter ses vins en fin d’élevage, soit en novembre. Ils sont plus lisibles, plus aptes à être compris et jaugés. Défendons les convictions de notre joyeux village burgonde et espérons que d’autres suivront le pas. (pour voir l’article général écrit sur l’évènement, CLIQUEZ ICI).

(suite…)

28 novembre 2013

dégustation « Roi Chambertin 2013 » du millésime 2012 : succès total !!!

by Patrick Maclart

J’étais invité il y a quelques jours à la dégustation des primeurs de Gevrey-Chambertin, désormais baptisée à mon grand bonheur « Roi Chambertin ». Cette festivité haute en couleur des années 80 pourrait revoir le jour, ce qui démontre le dynamisme de ce village emblématique de la côte de Nuits. La bonne idée du choix de la date coïncidait avec une autre bonne idée : remettre la dégustation de Gevrey à Gevrey.

DSC04523

Depuis 3 millésimes, Gevrey refuse la pantalonnade des dégustations primeur de printemps, utilisant l’argument fondé des vins qui ne sont bien sûr pas prêts à la dégustation, d’où mon soutien total et indéfectible (voir le premier article écrit pour la circonstance en CLIQUANT ICI). Si certaines régions sont entrées dans cette logique pour répondre à l’appel des sirènes-gourous-anglo-saxons, quitte à présenter des vins qu’on aura rendus présentables, libres à eux. Chez nous en Bourgogne, rien à faire, les vins travaillent, ils prennent le temps de naître, d’éclore. Difficile pour moi d’imaginer de battre ma femme pour qu’elle accouche, et obligatoirement du plus beau bébé.

(suite…)

12 novembre 2013

à Vosne-Romanée, au domaine Jean TARDY, avec Guillaume TARDY, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Guillaume TARDY, fils de Jean, connaît ses limites, ses forces, ses faiblesses. Selon Napoléon Bonaparte, cela fait de lui un grand homme.

Sur ses 6 hectares dont une partie en location, il élabore des vins expressifs, sapides et fins, et bien élevés durant de longs mois en fûts. La patience est mère des vertus et la tante des grands Bourgogne…

Guillaume était pourtant parti pour épouser une carrière de kiné. Un stage estival auprès du domaine parental a forgé sa conviction de devenir un vigneron, et quel vigneron ! Notre homme est humble, réfléchi et malgré tout volontaire. Ses vins m’avaient époustouflés lors de la dégustation biennale « Vosne Millésime », édition 2013.

(suite…)

17 octobre 2013

à Pommard, Thierry VIOLOT-GUILLEMARD : le miracle de la vie et du terroir.

by Patrick Maclart

Cela fait des années que j’apprécie et admire les vins de ce domaine. Toutefois, ces dernières années, j’avais été bridé de leur dégustation. Lors de la dernière édition des Grands Jours de Bourgogne, bonheur me fut donné de tater à nouveau de la production de cet excellent vigneron. Et il fut sans surprise l’un de mes coups de coeur (pour voir l’article, CLIQUEZ ICI). Rendez-vous est donc pris avec l’épouse de Thierry pour une découverte en profondeur de la propriété.

Thierry VIOLOT, 56 ans, le physique de chef de tribu éduen et l’oeil malicieux, est à la tête du domaine depuis 1981; « Je me suis mis à mon compte cette année là avec une partie des vignes de mon grand-père. Ma mère a tenu le domaine après 1986 au décès de mon père. »

ce sont les obstacles de la vie qui ont forgé le caractère de Thierry VIOLOT-GUILLEMARD, et il connaît la richesse de la vie, autant que sa fragilité.

ce sont les obstacles de la vie qui ont forgé le caractère de Thierry VIOLOT-GUILLEMARD, et il connaît la richesse de la vie, autant que sa fragilité.

Tout le monde le sait sur la côte, Thierry est un miraculé. Victime d’un très grave accident de circulation en 1987, il n’y a que Dieu qui a pu lui donner encore vie à ce jour… « Après 2 ans d’hôpital et 73 opérations, ça change la vie. Il faut s’adapter ! ». Son frère revient au domaine en 1992, mais le quittera en 2006, en vendant sa part de vignes.

(suite…)

13 septembre 2013

en Bourgogne, à Pommard, avec Thierry VIOLOT-GUILLEMARD, la vidéo !!

by Patrick Maclart

Thierry VIOLOT-GUILLEMARD le sait : la vie lui a donné un sursis. Survivant d’un très grave accident de voiture qui lui imposera pas moins de 73 opérations chirurgicales (authentique !), Thierry se posera plein de questions sur les médicaments qu’on lui donne, et qui n’ont pas qu’un impact positif sur sa santé.

Alors ses vignes ? Disposant des plus beaux terroirs de Pommard, Thierry, après mûre réflexion, passera en culture biologique, Il y est depuis 15 ans maintenant mais, paperasse n’y aidant pas, le domaine est en dernière année de conversion. Et pourtant, il ne ménage pas sa tâche, en introduisant dans ses terres des composts liquides avec plein de bactéries, de vers de terre et des éléments qui permettront à la vigne de se défendre elle-même.

(suite…)

30 août 2013

en Bourgogne, en côte chalonnaise, David LEFORT : la création créative.

by Patrick Maclart

David LEFORT, 33 ans, a créé ce domaine ex nihilo. Son père était menuisier à son compte, et David s’était dit qu’il ne ferait jamais comme son père ! « Il ne gagnait pas forcément bien sa vie, il élaborait des meubles ordinaires, mais c’était dans l’air du temps ».

à 32 ans, David LEFORT s'installe sans tapage comme l'une des nouvelles valeurs de la Bourgogne. Suivons-le de près.

à 32 ans, David LEFORT s’installe sans tapage comme l’une des nouvelles valeurs de la Bourgogne. Suivons-le de près.

David aime l’école; « j’aime la transmission du savoir. J’ai appris plein de choses, et je les transmets désormais à mon apprenti. On ouvre son esprit avec les études » précise David, qui présente clairement un profil différent d’un vigneron issu d’une grande lignée. Il entame donc des études de médecine, mais le concours se passe mal. Il se rabat alors sur la philosophie où il passe son agrégation mais hélas sans succès à l’examen. Ce sera donc un mastère « vignes & terroirs ». L’envie de créer un domaine le titille, mais il faut avant tout trouver du boulot. Il effectue son stage au Clos de Tart. Il aura déjà travaillé une dizaine d’années au domaine Lorenzon où Bruno s’est avéré être un bon patron… « il m’a même soutenu lors de mon installation » sait se souvenir David.

(suite…)

28 juin 2013

en côte Chalonnaise, à Rully, David LEFORT, la vidéo !

by Patrick Maclart

un domaine créé ex nihilo par un esthète de la vigne et du vin, David LEFORT. A presque l’âge du Christ, et fils d’ébéniste, il se cherche durant quelques années avant de trouver sa voie : la vigne, et ça avant même le vin.

Cet homme intelligent et fin d’esprit élabore des vins précis, racinaires, fins et taillés malgré tout pour une bonne garde. Certes si dans leur jeunesse l’élevage est un tantinet marqué, l’ensemble évolue avec grâce et intensité. L’ensemble du vignoble est géré en culture biologique.

(suite…)

11 juin 2013

à Rully, à la maison PICAMELOT, coincer la bulle avec Philippe CHAUTARD

by Patrick Maclart

« la maison existe depuis 1926, c’est la plus ancienne maison à bulles de Rully » me dit Philippe CHAUTARD, 48 ans, représentant la 3ème génération à la tête de la maison PICAMELOT. En fait, c’est la 3ème et demi. L’arrière-grand-père était tonnelier. Son fils a fondé la maison et son père l’a aidé dans sa création… « mon père n’était pas dans la structure, il n’y avait que des filles et il en avait épousé une ! Il a été rapidement invité à reprendre la maison; son honnêteté et sa droiture ont plu au fondateur » précise Philippe. Son père va donc rejoindre la structure en 1953.

Philippe CHAUTARD est un type vraiment gentil, et son côté artistique hérité de son envie des Beaux-Arts lui donne la force et le crédo de la création. Ses crémants s’inscrivent souvent dans une logique de haute couture, sans le prix.

Philippe lui intègre la vénérable maison en 1981, à 17 ans… « Je ne dirigeais vers des études aux Beaux-Arts, c’est par défaut que je suis entré dans le vin. J’ai tout fait, même nettoyer les toilettes ! Mais aujourd’hui, tout ce que j’ai fait est ma force » déclare Philippe avec conviction.

(suite…)

Pages :«1234567...13»