3 mai 2011

DIAMANDES : le nouveau bébé de Malartic-Lagravière

by Patrick Maclart

Il y a quelques temps, j’ai eu l’occasion de découvrir au château MALARTIC-LAGRAVIERE en compagnie de mon ami Karim NASSER, le nouveau-né de la famille BONNIE : DIAMANDES, du domaine éponyme, en Argentine.

Ce domaine de 130 hectares, dont 111 plantés, a été acquis récemment par Alfred-Alexandre BONNIE. Connaissant l’impulsion qualitative mise dans Malartic, il va sans dire que tout sera mis en oeuvre pour faire de DIAMANDES un succès mondial. Robert Parker a récemment gratifié la cuvée « Diamandes de Uco » d’un 92+, ce qui le place parmi les 12 meilleurs vins argentins selon le célèbre critique américain.

De mon côté, plus modestement, j’ai découvert la cuvée « Gran Reserva », constituée à 70 % de malbec et 30 % de cabernet sauvignon. L’élevage dure entre 22 et 24 mois en barriques dont 60 % de neuves.

un cadre agréable et lumineux pour déguster de manière professionnelle… Malartic met tous les moyens en oeuvre, y compris la qualité de son directeur commercial Karim Nasser.

Le nez est très parfumé, violette, fruit bleu (myrtille), terre humide, tabac brun, complexe et beau. La bouche est bien construite, séveuse, joli tanin, boisé bien intégré. Je trouve le vin plus intéressant en bouche, à ce stade de dégustation. La finale présente comme une petite « sucrosité » qui met du plaisir et du confort.

Tant que j’étais sur place, j’en ai profité pour déguster un échantillon de 2009 de chacune des couleurs proposées par le château (hors rosé). Cela permettra de comparer par rapport à l’article déjà rédigé sur ce millésime, et comprendre l’évolution du vin. Merci encore Karim pour ta réception.

3 belles bouteilles soumises à mes papilles… Ma préférence va quand même à Malartic rouge, gourmand et plein, achetez sans souci !

château Malartic-Lagravière rouge 2009
Nez profond, racé, fruits noirs, cassis, framboise, vanille, poivre. Bouche souple, ronde à l’attaque; le cadre du vin arrive en évolution et sur la fin. Impression de tabac parfumé en bouche, c’est délicieux. Longueur énorme.

Château Malartic-Lagravière blanc 2009
Nez de fruits jaunes, pêche blanche, sauvignon, rondeur, notes beurrées, doit encore un peu se centrer. Bouche ronde, aromatique, la trame acide est un peu timide à ce jour. Belle longueur, fraîcheur, la tension arrive vraiment en finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*